Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : hodamuslim
  • hodamuslim
  • : islam religion de paix
  • Contact

hodamuslim forum

Recherche

Archives

Articles Récents

Pages

17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 18:37
Repost 0
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 13:37
                                                                                                   
undefined
 
الحمد لله فاطر السماوات والأرض جاعل الملائكة رسلاً أولي أجنحة مثنى وثلاث ورباع، والصلاة والسلام على من على نهجه ينبغي أن يكون الاتباع، وعلى آله وصحبه والتابعين إلى يوم الدين ما دعا لله داع. وبعد:

هذا حوار منقول جرى بين كاتب في مجلة "المختار الإسلامي" وبين منصر عالمي كبير اسمه "كولن يانق" بعد إسلامه، حيث كان أمين عام مجلس الكنائس العالمي لوسط وشرق أفريقيا. ولأن الحوار طويل قليلاً سأحاول الاختصار والتصرف فيه ما استطعت وأرجو المعذرة إن قصرت في تناول الموضوع.        
- مالدور الذي تقوم به المنظمات الغربية الخيرية في أفريقيا والعالم الإسلامي,
- حقيقتها أنها منظمات كنسية تعمل تحت غطاء إنساني لتنصير المسلمين أو إبعادهم عن دينهم.

- كيف تقوم المنظمات الكنسية بأعمال التنصير؟
- تدرس الدولة أو المنطقة المرشحة من حيث خريطة أديانها وعددها، ومدى تمسك الناس بدينهم وتحديد احتياجات المنطقة من مال وغذاء وتعليم وصحة وغيرها. والأساليب كثيرة حسب مدى تمسك الشخص المستهدف بدينه، ومدى حاجته للمال إلخ، فاللادينيون تدفعهم الحاجة إلى التنصر بسهولة، أما المسلمون فيُعمل على تنصيرهم أو إبعادهم عن دينهم.

- وكيف كنتم تبعدون المسلم عن دينه؟
- إذا كان متدينًا دخلنا إليه من بوابة الشهوات كالنساء والشهرة إلخ، وبأن يقوم أحد المنصرين بمصادقته والوقوف على احتياجاته وحل مشكلاته حتى يصبح أسيره يتحكم فيه كيف يشاء.

- وإذا فشلتم في تحقيق أهدافكم في بلد ما فماذا كنتم تصنعون؟
- نلجأ إلى أساليب كثيرة كالضغط على الحكومات التي لا تأخذ بتوجيهات الكنيسة من قبل دول غربية معينة، والتهديد بوقف خدمات لا يستطيعون العيش بدونها، أو فرض عقوبات عليها، وإثارة فتن واضطرابات داخلية.

- ما مصادر الأموال التي تنفقها المنظمات الكنسية؟
- يوجد في الدول الغربية عرف سائد يتم بموجبه اقتطاع 5% من راتب كل موظف للتنصير، بالإضافة إلى أن معظم المؤسسات الاستثماريةالغربية هي مؤسسات كنسية بالدرجة الأولى، وبدورها تقوم الكنيسة برعاية أنشطة التنصير فالكنيسة المصرية مثلاً كانت ترعى أكثر من 10 آلاف طالب من جنوب السودان، وتعمل على تأهيلهم ليصبحوا منصرين وقساوسة.

- من الملاحظ أنك تقلدت العديد من المناصب الكنسية الرفيعة، كيف كنت تعيش في ظلها؟
- المنظمات الغربية كانت تغدق علينا الأموال بلا حساب، وكانت توفر لنا كل مانحتاجه، وكنا ننفق ببذخ شديد، لكن كل هذا لم يشعرني بالاستقرار النفسي، وأحسست أن ما أفعله مخالف لفطرتي.

- هل ثمة علاقة بين المنظمات الكنسية والصهيونية؟
- زرت إسرائيل عدة مرات في إطار العلاقة الوطيدة التي تربط بين منظماتنا والدفاع عن إسرائيل وحمايتها، حتى إنني أصبحت أتحدث العبرية بطلاقة. وليس هناك فرق بين هذه المنظمات وإسرائيل ، فالأهداف مشتركة وهي الحيلولة دون إقامة دولة فلسطينية مسلمة في المنطقة حتى لا تشكل خطورة على إسرائيل، ولهذا فإن الهجمة الغربية ضد الإسلام والمسلمين تصب في مصلحة الصهيونية وتعمل على حمايتها، ومن ثم فالدول الأقرب للإسلام مستهدفة من الغرب مثل إيران وأفغانستان والسودان، وإذا رفضت الانصياع للغرب فإنها تتعرض للعقوبات.

- نود أن تحدثنا عن بعض الممارسات الكنسية التي شاركت فيها ضد الإسلام والمسلمين.
- في عام 1981م عقد مؤتمر سرى في مركز الأبحاث الإستراتيجية بولاية تكساس، وكنت أحد المشاركين في هذا المؤتمر، وكان شعاره "كيف نواجه المد الإسلامي؟"، وتم تقسيم الدول الإسلامية إلى دول أكثر فاعلية وأكثر تطورًا مثل مصر والعراق وباكستان، ودول أكثر حبًّا للإسلام مثل إيران وأفغانستان وطاجكيستان والشيشان والسودان وتشاد وتركيا. وأخضع المؤتمر كل دولة للدراسة على حدة، وأجابت الدراسة عن سؤال مهم هو كيف يمكن الدخول إلى شعوب هذه الدول والعمل على تنصيرها، فإذا لم يتحقق الهدف، تلجأ الكنيسة إلى خلق النزاعات الأهلية والفتن. وقد نجحوا في تحقيق ذلك في أفغانستان وقسموا البلاد إلى جماعات وأشعلوا الحرب فيما بينها. وحاولوا ذلك في إيران ولعبوا على وتر الطائفية حتى لاتتحد الشيعة والسنة، وما توتر العلاقات بين الشيعة والسنة في إيران ودول الخليج إلا ثمرة هذا المخطط.

- في إطار ما يسمى مكافحة الإرهاب يبدو أن هناك مخططًا لضرب العمل الخيري الإسلامي، كيف ترى سيناريوهات هذا المخطط؟
- تنامي المد الخيري الإسلامي أزعج المنظمات الكنسية فاتخذت إجراءات منها: توجيه الحكومات العربية والإسلامية لإيقاف نشاط المنظمات الدعوية والخيرية الإسلامية، العمل بكل السبل على وقف المنظمات الإسلامية حتى تخلو الساحة لها في مجال التنصير، تنمية دور المنظمات الغربية التي تعمل تحت غطاء إنساني للقيام بمهمات استخباراتية وجمع معلومات، إذا فشلت الكنيسة في تحقيق مقاصدها تجند بعض الأتباع والعملاء لإحداث الفتن والتخريب وزعزعة الاستقرار.

انتهى بتصرف كثير وحذف لكثير من الأسئلة أكثرها عن إسلامه أذكرها في مقام آخر إن شاء الله...

فهل رأيتم كيف هو كيد أعدائنا شديد؟ ماذا أعددنا لمواجهة هذا الكيد المستمر؟
شخصيًّا لا أرى سبيلاً سوى الحرص على الدعوة إلى الله ونشر مثل هذه المخططات للمسلمين حتى يتبين للأمة جمعاء مدى حقد وتربص أعدائنا بنا وليتجنبوا مثل هذه الفتن التي كثرت في هذا الزمان.

اللهم ثبتنا على دينك وأمِتنا على كتابك وسنة رسولك.

والسلام عليكم...
Repost 0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 01:49
Repost 0
Published by sabih
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 23:01

La déviance du chiisme de Khomeiny (imamite duodécimain)

Texte inspiré d'un petit traité du Cheikh Sa'îd Hawa intitulé « 
Khomeiny : croyances et positions déviantes ».

 

Introduction :

Il est vrai que l'amour des Gens de la Maison du Prophète est une obligation légale pour tout Musulman. Mais la question est : -Qui sont les Gens de sa Maison ? Et comment doit se manifester justement cet amour envers eux ?

Il ne fait aucun doute que les Gens de la Maison (Ahl El Bayt) sont les proches du Prophète, , qui ont répondu à son Appel. Et il ne fait pas de doute également que la manifestation la plus évidente de l'amour pour Ahl El Bayt est le sentiment d'affection et leur imitation par les actes.

La Communauté de l'Islam a toujours considéré que l'amour d'Ahl El Bayt constitue un acte d'adoration et un moyen de se rapprocher d'Allah. Mais à travers cette revendication de l'amour des Gens de la Maison du Prophète, , est née la mouvance déviante chiite, qui au fil de l'histoire s'est distinguée par l'adoption de croyances et de positions dangereuses et trompeuses.

A la « victoire » de Khomeiny en Iran, certains membres de la Communauté ont cru qu'il s'agirait d'un retour de la Umma vers l'amour des Gens du Bayt, et de l'affranchissement du chiisme de toutes les croyances déviantes et de toutes ses trahisons. Et ce, d'autant plus que Khomeiny avait déclaré durant les premiers jours de sa « victoire », que sa révolution était une révolution islamique et non idéologique, et qu'elle servirait la cause des faibles, et à libérer tous les peuples musulmans et en particulier les Palestiniens.

Mais les choses se sont vites dévoilées sous leur vrai jour, et on a pu constater que Khomeiny n'a fait qu'adopter toutes les croyances fausses et déviantes qui se sont développées chez les chiites au fil du temps. C'est alors que toutes les positions déviantes du chiisme sont apparues chez Khomeiny et dans le khomeynisme, détruisant ainsi nos espoirs.

Il y eut l'émergence et jusqu'à ce jour d'ouvrages et de dires de la part de certains chiites qui exprimaient un retour sincère aux sources du chiisme ‘alaouite conduisant à une recherche de concordance avec la Sunna du Prophète. Comme il y eut aussi l'apparition d'ouvrages qui réfutaient El Kulayni dans son « el kâfi », ce qui aurait pu être une introduction pour des recherches, des études qui auraient réunis les gens sincères parmi les chiites et les Gens de la Sunna et de la Jamâ'a, pour unifier leur parole. Il était du devoir de Khomeiny d'encourager ces initiatives, mais au lieu de cela, il a mis des entraves à ce projet et a adopté toutes les positions parmi les profondes déviances et singularités et a œuvré pour accentuer la divergence.

Il est donc du devoir des Gens de Science de cette Umma de dévoiler aux Musulmans le danger que représente le chiisme, et il est rapporté du Messager d'Allah :

« Les justes de chaque génération porteront ce Din, et ils en écarteront les déviances des extrémistes, les impostures des négateurs et les spéculations des ignorants »

Et certes les chiites sont entrés dans les catégories des extrémistes déviants, des imposteurs négateurs et des spéculateurs ignorants, il est donc du devoir des Gens de Science de cette Umma de dire d'eux ce qui permet de les démasquer afin que personne ne soit trompé à leur sujet. Et aussi afin que ceux qui se perdent à cause d'eux ne le fasse qu'après que leur soit apporté l'argument et que leur apparaissent les preuves qui les inviteront à s'écarter de ce grave danger qui n'est qu'une introduction à la Colère d'Allah et à Son Châtiment :

Et dis : -La Vérité vient de ton Seigneur. Que celui qui le veut croit et que celui qui le veut soit kâfir[Sourate al Kahf 18:29]

Voici ce qui nous a poussé à écrire ce petit traité, et aussi parce que beaucoup de Musulmans d'Orient et d'Occident ont cru en la bonne nouvelle suscitée par la vague de réveil islamique de notre époque, espérant un retour à la gloire et au pouvoir déchu et à l'unité de la Foi par laquelle ils auraient pu faire face aux oppressions qui les cernent de toute part.

Et certes les ennemis de l'Islam ont vite compris le danger que représente pour leurs intérêts ce renouveau islamique et qu'il est susceptible de les faire échouer dans la quête de leurs objectifs pour lesquels ils planifient depuis longtemps. Ils ont donc remis en place une ruse d'antan, et les devins mazdéens et les pharisiens juifs se sont concertés pour ruser contre l'Islam et les Musulmans. Il leur est apparu que discréditer cette vague de renouveau islamique et la détourner de ses buts nobles était le meilleur moyen et le plus sûr pour la renverser et la soustraire de l'approche islamique saine, détruisant ainsi ses fondements. Ils placèrent alors à la tête du renouveau islamique des gens dont les apparences sont celles de l'Islam.

Le chiisme n'est autre qu'un de ces mouvements déviants qui a emprunté pas à pas la voie d'autres mouvances qui l'on précédé et qui sont extrémistes et hérétiques, et qui réunissent en leur sein le nationalisme et la corruption du dogme.

Le chiisme est aussi un amalgame entre une approche de l'Islam corrompue et destructrice, et les mouvements mystiques et ésotériques dont les approches se fondent sur l'apprentissage secret et l'attachement à la taqiya avec des inspirations mazdéennes, ce qui finalement, a conduit le chiisme à s'ériger en une école qui excelle dans la supercherie, la duperie et la traîtrise et à une mauvaise voie.

 

CHAPITRE 1 : Quelques croyances chiites déviantes

A travers le chiisme se sont répandues des opinions étranges et singulières en grand nombre. Et au nom du chiisme beaucoup de fausses croyances ont été introduites, et le chiisme a été une voie d'emprunt pour la propagation de nombreuses idées de kuffars. Et c'est du chiisme également que dérivent des sectes extrémistes telles que el ismâ'îlîya, en noussayriya qui sont des sectes ésotériques (bâtiniya) que même les chiites duodécimains 1 (el athna ‘achriya) ainsi que les Gens de la Sunna considèrent comme des kuffars.

Cependant même si les duodécimains considèrent ces deux sectes comme impies, il n'en demeure pas moins qu'eux-mêmes ont adopté de nombreuses croyances déviantes, et malgré le fait que les duodécimains aient lancé l'anathème sur les ismâ'îliyin et les noussayriyîn, cela ne les empêche pas de s'allier à eux lorsqu'il s'agit de s'en prendre aux Gens de la Sunna.

Nous n'allons pas entrer dans les détails concernant les déviances des duodécimains, mais nous nous contenterons de mentionner certaines de leurs croyances qui sont aussi celles que Khomeiny a clairement adopté et défendu.

Allah a dit : Ils ont pris leurs moines et leurs rabbins comme seigneurs en dehors d'Allah ainsi que le Messih ibn Mariam[Sourate at Tawbah 9:31]

Il est connu que les chrétiens ont fait du Messih leur Seigneur. Le Prophète nous a expliqué que les gens du Livre ont fait de leur moines et de leurs rabbins leurs seigneurs en dehors d'Allah, car ils leur ont obéi quand ces derniers déclaraient illicites les choses qu'Allah a rendu licites et licites celles qu'Allah a rendu illicites 2 .

Les chiites ont sombré dans cet extrême car ils ont accordé à leurs imâms l'infaillibilité (el ‘isma), et ils considèrent cela comme un des fondements de leur mouvement comme l'ont affirmé El Kulaynî dans son ouvrage « El kâfi », Ibn Babouwih el Qoumi dans « ‘Aqâïd ech chi'a el imâmiya » (les croyances des chiites imamistes), Cheikh el Moufîd dans « Awaïl el maqâlât » (les premiers postulats) et dans « Tashih ‘aqâ ïd ech chî'a » (la correction des croyances chiites). Le consensus de leurs imams parmi les anciens et les contemporains stipule que l'imam chez les chiites jouit de l'infaillibilité et qu'il ne peut se tromper ou même oublier. Et également que l'imamat est un degré et un rang supérieur à celui de la Prophétie 3 .

Il est également accordé à leurs imams la liberté de désigner ce qui est licite et ce qui ne l'est pas. Leur imam Kulaynî, dans un des fondements de son «El kâfi » (le suffisant), rapporte un dire selon lequel Allah lors de la création de toute chose a pris à témoin les imams et a ordonné aux choses l'obéissance aux imams et de s'en remettre à leurs jugements. Les imams jouissent donc du droit exclusif de rendre licite ou illicite comme bon leur semble 4 .

Cette attitude exagérée des chiites envers leurs imams les a conduit à faire de ces derniers des associés à Allah dans Sa Puissance et Sa Gérance des choses de la création.

Tout comme les chiites ont également associé leurs imams à Allah dans la connaissance des choses de l'Invisible et dans la connaissance absolue de toute chose. Leur imam El Kulaynî a mentionné toujours dans son « El kâfi » un chapitre sous le titre : « Les imams connaissent le passé et le futur et rien n'échappe à leur connaissance » 5 .

Tout ceci contredit la Parole d'Allah : Allah connaît l'Invisible et Il n'en dévoile rien à personne sauf à celui qu'Il agrée comme Messager[Sourate El Djinn 72:26-27]

Nous ne nions certes pas qu'Allah puisse révéler à certains de Ses Serviteurs des choses de l'Invisible pour l'honorer, mais ce que nous rejetons est de faire de cela un fondement chez certaines créatures.

Ces égarements ont ouvert grand la porte à tous les imposteurs qui ont cherché à revendiquer un statut supérieur à celui des Prophètes , les autorisant à abroger ce qu'ils veulent de la Chari'a. Tandis que dans la croyance des Gens de la Vérité (les Gens de la Sunna et de la Jamâ'a), la Prophétie est un statut spécifique fondé sur l'élection par Allah de celui qu'Il veut. Ainsi qu'Il le dit dans le Coran :

C'est Allah qui choisit parmi les Anges et les Hommes des Messagers[Sourate El Hajj 22:75]

Quant à Khomeiny il n'a fait qu'adopter et qu'amplifier cet extrémisme, et ceci ne constitue que le reniement de ce qui est connu de l'Islam par nécessité et c'est de la mécréance évidente.

Vois comment Khomeiny a une attitude exagérée envers les imams, les considérant infaillibles, leur accordant le droit de gérance dans la création, la connaissance divine et les élevant au dessus du rang des Prophètes lorsqu'il écrit dans son livre « La république islamique » :

« L'imam a un rang louable et un degré élevé, et il possède une gérance terrestre dont l'autorité et le pouvoir s'imposent à tous les atomes de la création. Et parmi les exigences de notre dogme, se trouve la croyance que nos imams occupent un rang auquel n'accède ni Ange rapproché, ni Prophète envoyé. Et en nous appuyant sur ce qui est auprès de nous de récits transmis et de hadiths, le Grand Messager d'Allah et les imams étaient avant la création de ce monde des lumières avec lesquelles Allah a entouré Son Trône... Et il est rapporté de nos imams : -Nous jouissons auprès d'Allah de stations auxquelles n'accède ni Ange rapproché, ni Prophète envoyé » 6

Toujours dans ce même ouvrage Khomeiny écrit également : « Les enseignements de nos imams sont comme les enseignements du Corann. Ils ne sont pas réservés à une seule génération, mais leurs enseignements sont pour tous les hommes en tout temps et en tout lieu jusqu'au Jour de la Résurrection. C'est donc un devoir de suivre et de mettre en application ces enseignements »7

CHAPITRE 2 : Leur dire selon lequel le Corann a été altéré.

Il est connu comme faisant partie du Din par nécessité que le Corann est préservé et qu'Allah Lui-même nous a garanti sa préservation. Tandis que pour les Livres Révélés antécédents au Corann, la préservation était le rôle de ceux qui les ont reçus. C'est d'ailleurs pour cela que ces Livres ont été altérés. Quant au Corann il est préservé de toute altération. Allah dit au sujet de la Thora :

Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guidance et lumière. C'est par elle que les Prophètes soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des juifs. Car on leur avait confié la garde du Livre d'Allah[Sourate El Mayda 5:44]

Ce verset prouve que la préservation de la Thora était l'affaire de ceux auxquels elle fut révélée. Tandis que le Corann est préservé directement par Allah qui dit :

C'est Nous qui avons descendre le Rappel et c'est Nous qui veillons dessus[Sourate El Hijr 15:9]

Ce Corann dont la lecture nous est parvenue par de nombreuses chaînes de transmission a été accueilli unanimement pas la Umma depuis l'époque des Compagnons jusqu'à nos jours.

Mais les chiites duodécimains, et en particulier les plus extrémistes parmi les anciens et les contemporains, sont quant à eux unanimes sur le fait que le Texte du Corann aurait été altéré et modifié et qu'Il aurait subi des ajouts et des retraits.

Parmi ceux qui soutiennent cela se trouve leur grand auteur, savant du « hadith », et le plus fiable pour eux El Kulayni qui l'a écrit dans son « El kâfi », ainsi que Muhammad Bâqer el Majlîssi dans « Mirâtoul ‘ouqoûl » (le miroir des esprits) et dans « Bihâr el anwâr » (les océans de lumières).

El Kulayni a mentionné un ensemble de « hadîths » qui soutiendrait cette invention de l'altération du Corann. Il rapporte notamment un dire qu'il attribue à Ja'far ibn Muhammad Sâdiq dans lequel ce dernier aurait dit : « Nous possédons le mushaf (la copie du Corann) de Fatima8 et si seulement les gens savaient ce qu'est le mushaf de Fatima… C'est un mushaf qui équivaut (en volume) à trois fois votre Corann, et par Allah il ne contient pas une lettre de votre Corann» 9

Le Cheikh El Moufîd qui est le Savant de référence des chiites duodécimains et qui vécut au quatrième siècle de l'Hégire, a attribué ce dire de l'altération du Corann qui aurait subi des ajouts et des retraits à un grand nombre de savants chiites imamistes et de juristes de cette obédience 10 .

Muhammad Bâqer el Majlissi considéré comme un grand mouhaddith (savant du hadîth) chez les chiites a dit : « Nombreux sont les récits qui attestent clairement que le Corann a subi des ajouts et des retraits » 11

Certains chiites moins égarés ont tenté cependant de rejeter cette opinion selon laquelle le Corann fut altéré, mais les autres savants chiites se sont vite opposés à eux, comme ce fut le cas de Noureddin Tabrissi, dont a fait l'éloge Khomeiny12 et qui a écrit à la fin du 13° siècle de l'Hégire un ouvrage volumineux intitulé : « La parole décisive attestant de l'altération du Livre du Seigneur des seigneurs » (Faslou l khitâb fi ithbât tahrîf kitâb rabbi el arbâb). Dans ce livre cet auteur chiite imâmiste a recensé plus de mille « hadîths » rassemblés évidemment selon les critères des savants chiites qui confirmeraient que le Corann a été altéré et que la copie en possession des Musulmans aujourd'hui n'est pas fiable.

Il y rapporte notamment un dire d'un de leur savant du hadith Ni'matou Allah el Jazâ ïri qui est : « Nos compagnons se sont accordés à reconnaître l'authenticité des nombreux récits, et même transmis par plusieurs voies qui prouvent clairement que le Corann a subi des modifications » 13 .

Tout ceci constitue sans le moindre doute le kufr apparent et total, car cela contredit les principes de base de l'Islam admis et reconnus par tous les Croyants. Et que reste-t-il de l'Islam si comme le prétendent ces égarés de chiites, le Corann a été altéré et modifié, et a subi des ajouts ou des retraits.

Quant à Khomeiny il aurait été préférable pour lui qu'il condamne ces blasphèmes et qu'il écarte du Livre d'Allah de tels mensonges et qu'il maudisse ceux qui répandent ces dires en les désignant comme de véritables mécréants, qui sont sortis de l'Islam. Sauf que Khomeiny n'a fait qu'attester de cet égarement, comme dans son ouvrage « Kachfoul asrâr » (le dévoilement des secrets) où il a écrit :

« Il était aisé pour eux (Khomeiny parle ici des Nobles Compagnons du Prophète), d'extraire du Corann ces versets, d'altérer le Livre Céleste, de faire tomber dessus le rideau afin de le cacher au monde. L'accusation d'altération de la Parole d'Allah que les Musulmans adressent aux juifs et aux chrétiens est un fait établi de la part des Compagnons » 14

Ce dire de Khomeiny est de la mécréance apparente, et une réfutation des fondements de base de l'Islam.

Beaucoup d'autres sources chiites duodécimaines confirment la position de ces derniers concernant le Corann, qu'ils ne considèrent donc pas comme la Parole d'Allah. Les chiites duodécimains des Musulmans ???!! En outre, notons également que ces égarés formulent de graves accusations à l'encontre des Compagnons, puisque pour eux ce sont ces derniers qui auraient falsifié et modifié, à la manière des juifs et des chrétiens la Parole d'Allah ! A Allah nous appartenons et à Lui nous retournerons !

Et celui qu'Allah égare ne trouvera personne pour le guider.

CHAPITRE 3 : La position des chiites vis-à-vis de la Sunna du Prophète

Il est établi unanimement chez les savants chiites, comme faisant partie des fondements de leur mouvement hérétique que l'ensemble de la Umma a apostasié à la mort du Prophète, à l'exception de deux ou trois Compagnons du Prophète.

C'est pour cette raison qu'ils ne reconnaissent pas les hadiths, ces derniers étant transmis par les Compagnons qu'ils considèrent comme des menteurs et donc non fiables.

Les chiites toutes branches confondues n'accordent donc pas de crédit aux hadiths autres que ceux rapportés selon une chaîne remontant à un membre de la Famille15 du Prophète . Muhammad Hassan Kâchif el Ghata, qui est un chiite « modéré », a écrit :

« Quant à ce qui est transmis par Abou Horeyra, Samra ibn Joundab, Marwân ibn el Hakm, ‘Imrân ibn Hittân el Khârijî et ‘Amrou ibn el ‘Âss et leurs semblables, les chiites imâmistes ne les prennent pas plus en considération qu'une aile de mouche, et leur cas est tellement connu qu'il n'est plus à relater » 16 .

Hussein ibn ‘Abd el Samad el ‘Amili mort en 984 de l'Hégire dans un ouvrage intitulé « Oussoûl el akhiyâr ila oussoûl el akhbâr », qui est un ouvrage réputé chez les chiites sur la science du hadith, a clairement énoncé le verdict sur la valeur et l'authenticité que les imâmistes accordent aux ouvrages de hadiths sunnites : « Tous leurs recueils de hadiths authentiques ainsi que l'ensemble de ce qu'ils rapportent n'est pas authentique» 17

Khomeiny également a ouvertement soutenu cette opinion et notamment dans « Kachf el asrâr », il a prétendu que Abou Bakr es Siddîq aurait inventé le hadith dans lequel le Messager d'Allah a dit :

« Nous les Envoyés nous ne laissons rien en legs. Ce que nous laissons derrière nous part en aumône ». Tout comme Khomeiny a également prétendu, dans son livre « El houkouma el islamiya » à la page 71, que le Compagnon Samra ibn Joundab a inventé des hadiths.

Voici ce qu'est la position des chiites et celle de leur défunt chef Khomeiny, concernant la Sunna du Prophète Muhammad et que nous ont transmis ses pieux et vertueux Compagnons. Et ce, alors que les Savants du hadith ont dénoncé comme mécréant celui qui rejette volontairement et sciemment une seule tradition du Sceau des Messagers dont l'authenticité est établie de manière indiscutable. Que dire alors de Khomeiny et des partisans du chiisme qui eux ont rejeté en bloc la Sunna du Mustafa , invalidant ainsi la deuxième Source de l'Islam après le Corann : la Sunna ?

Les chiites ont ensuite substitué à la Tradition de l'Envoyé d'Allah des récits mensongers et inventés de toute pièce rapportés et transmis par leurs imams, parmi lesquels figurent entre autres le fameux El Kulayni. Alors que même certains de leurs imams parmi les moins extrémistes et les plus honnêtes reconnaissent volontiers que beaucoup des « hadiths » sur lesquels les chiites s'appuient sont forgés et inventés, et sont l'œuvre de menteurs.

Comment d'ailleurs accepter ou s'en remettre aux « traditions » rapportées par les chiites, lorsque l'on sait que ces derniers considèrent qu'il est légitime de mentir pour soutenir leurs opinions et qui font un usage totalement faussé et inconsidéré de la « taqiya » 18 derrière laquelle ils dissimulent et masquent la réalité de leurs croyances et de leurs pratiques déviantes pour ne pas se montrer sous leur vrai jour.

Mais le rejet total de la Sunna du Prophète qu'opèrent les chiites est en fait la conséquence de leur attitude injuste, inqualifiable et complètement infondée vis-à-vis des Compagnons du Prophète .

 

CHAPITRE 4 : L'attitude des chiites vis-à-vis des Compagnons du Prophète

Il est établi chez les Gens de la Sunna, à la différence des hérétiques calomniateurs et menteurs que sont les chiites, que les Compagnons du Messager d'Allah sont les personnages les plus pieux et les plus fiables de la Umma, et que personne après eux n'atteindra leur mérite. Le Corann lui-même contient des versets qui témoignent qu'ils sont agréés auprès de leur Seigneur, tels que :

Et Allah a certes agréé ceux qui t'ont prêté serment sous l'arbre[Sourate al Fath 48:18]

Muhammad est le Messager d'Allah, et ceux qui sont avec lui, sont durs envers les mécréants et compatissants entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés recherchant la Grâce de leur Seigneur et Son Agrément. Leur visage est marqué par la prosternation. Telle est leur description dans la Thora. Et l'image qui est faite d'eux dans l'Evangile est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. Allah par eux remplit de dépit les mécréants[Sourate al Fath 48:29]

Voilà ce qui est mentionné dans le Corann au sujet des Compagnons de l'Envoyé d'Allah , et la position de l'ensemble des Musulmans depuis toujours a été et est un sentiment de profond respect et d'amour pour ces Hommes de l'Islam dont le mérite ne sera jamais égalé par aucun autre homme sur la terre d'Allah.

Quant aux chiites qui se revendiquent de l'Islam, ils sont les seuls à considérer l'ensemble des Compagnons à l'exception de deux ou trois, comme des apostats, à les insulter honteusement et à les maudire !! Et qu'Allah nous préserve de ces abominations et qu'Il applique Sa Sentence sur les injustes !

Chez les chiites, la haine des Compagnons du Prophète et notamment de Abou Bakr, ‘Omar, ‘Othmân, Talha, Zobayr, ‘Abd Rahmân ibn ‘Awf, Abou ‘Obeyda sans parler de ‘Aïcha l'épouse du Messager qu'ils insultent et calomnient, fait partie des fondements de la Foi.

Si l'on demandait à un juif de nous citer les personnes qu'il respecte et tiens le plus en estime après Moussa il dirait certainement : ceux qui l'on suivi parmi ses Compagnons. Et il en est de même des chrétiens qui considèrent les disciples de ‘Issa comme des gens respectueux voire même comme des saints hommes.

En revanche si la même question est posée à un chiite, il ne manquerait pas de manifester sa haine et son mépris pour les Compagnons les plus proches du Prophète qu'il considère comme les pires êtres.

El Kulayni dans son « kâfi » rapporte un dire fiable et authentique selon les chiites, attribué à Ja'fâr ibn Muhammad Sâdiq dans lequel ce dernier aurait dit : « Les gens ont apostasié après la mort du Prophète à l'exception de trois personnes. Je (il s'agit de celui qui fait la narration du « hadith ») demandai alors : qui sont ces trois personnes ? Il répondit : El Miqdâd ibn el Aswad, Abou Dhar el Ghifâri, et Salmân el Fârissi » 19

Nous ne mentionnerons pas toutes les inventions, les calomnies et les mensonges rapportés dans les livres chiites, pour ne pas rendre ce petit exposé trop fastidieux. Pour confirmer la position intenable et complètement déviante des chiites duodécimains vis-à-vis des Compagnons, nous citerons dans ce qui suit une parole de Khomeiny dans son livre « kachf el asrâr » dans lequel d'ailleurs se trouvent deux chapitres entiers consacrés au dénigrement et à la calomnie vis-à-vis de Abou Bakr Siddîq et de ‘Omar ibn el Khattâb . Cet égaré, que les chiites considèrent encore de nos jours comme un wali Allah, a osé écrire concernant ces deux valeureux Compagnons du Prophète :

« Le cas des deux Cheikhs (il s'agit ici d'Abou Bakr et de ‘Omar) ne nous intéresse pas ici. Ainsi que leurs oppositions au Corann et de leur amusement avec les Lois d'Allah, de ce qu'ils ont rendus licites et illicites de leur propre chef, de l'injustice qu'ils ont commise à l'encontre de Fatima fille du Prophète et de ses enfants... Mais nous nous contenterons d'attirer l'attention sur leur ignorance des Lois d'Allah et des lois de l'Islam… De tels individus ignorants, stupides, menteurs et criminels sont loin d'être considérés comme des imâms » 20 .

Khomeiny dit aussi en qualifiant les actes de ‘Omar ibn el Khattâb :

« Ils (les actes de ‘Omar) sont des actes issus de la mécréance, de l'hérésie et de l'opposition à des versets mentionnés dans le Corann » 21

Khomeiny a écrit aussi dans « kachf el asrâr », pour expliquer l'absence dans le Texte du Corann de la mention de l'imâmisme qui est un fondement du chiisme comme nous l'avons évoqué plus haut :

« De tout ce qui vient d'être avancé, il apparaît clairement que l'opposition au Corann des deux cheikhs (Abou Bakr et ‘Omar) n'était pas au yeux des Musulmans d'une grande importance. Les Musulmans étaient alors soit partisans des deux cheikhs et les soutenaient ou ils étaient des dissidents qui n'eurent pas le courage de s'exprimer devant ceux qui ont agit comme ils ont agit envers le Prophète et sa fille. Et même si parmi eux certains osaient parler, leurs dires n'étaient pas pris en considération. En conclusion, même si ces choses (Khomeiny parle ici des fondements du chiisme tels que l'imâmisme) étaient mentionnées clairement dans le Corann, ces derniers (Abou Bakr et ‘Omar) n'auraient jamais abandonné leur voie et ne se seraient jamais écarté du pouvoir » 22

Khomeiny prétend également, comme le soutiennent tous les chiites, ce qui constitue d'ailleurs chez eux un fondement, que le Prophète aurait désigné, avant sa mort ‘Ali comme son successeur légitime et Calife. Ce qui implique de facto, qu'Abou Bakr et ‘Omar ont désobéi aux recommandations du Messager d'Allah .

Quant on sait l'importance que les chiites duodécimains accordent à l'imamat ce credo que nous venons de mentionner placerait Abou Bakr et ‘Omar dans la situation de ceux qui se seraient opposés à l'accomplissement de la Révélation.

Ce qui est une accusation très grave et surtout une calomnie évidente et indigne, qui appelle à toutes les interrogations et suscite de grandes suspicions quant à l'origine de ce mouvement hérétique qu'est le chiisme. Ainsi Khomeiny a écrit dans « el houkouma el islamiya » (la république islamique) au sujet du principe de l'imamat :

« Nous croyons au principe de la succession et que le Prophète devait nécessairement désigner un Calife après lui, et c'est ce qu'il fit » 23 , et il ajoute un peu plus loin : « Et la désignation du Calife pour lui succéder (au Prophète) faisait partie, parachevait et complétait la Révélation » 24 , et Khomeiny confirme cela en des termes sans équivoque : « Car si le Messager n'avait pas désigné son successeur il aurait été considéré comme n'ayant pas transmis le Message » 25 .

Il ne fait aucun doute pour celui qui possède un minimum de connaissances de base sur l'Islam que ces paroles et ces dires défendus par les chiites ne sont que mécréance. Et ceci est évident car ces dires concernant l'imamat et notamment le fait que le Messager d'Allah a nécessairement désigné son successeur, et que cela faisait partie de la Révélation, impliquent que les Textes devraient les mentionner.

Or, il n'existe dans aucun passage du Corann, ni dans tout ce qui est rapporté de hadiths, ne serait ce qu'une simple allusion à ce fondement de l'imamat qui est un pilier de la foi selon les chiites. Ce qui signifierait donc, selon leur point de vue toujours, que le Corann a été modifié, sans parler de la Sunna à laquelle ces derniers n'accordent pas le moindre crédit. Et cela est sans aucun doute de la mécréance et une telle approche exclut de l'Islam par la grande porte.

Ensuite, pour tenter d'expliquer cette thèse bancale, les cheikhs du chiisme ont inventé de toute pièce la fable de la conspiration de Abou Bakr et ‘Omar et de certains autres Compagnons complotant comme de vulgaires politiciens véreux, et loin d'eux de telles accusations, contre ‘Ali qu'ils voulaient écarter du pouvoir, pour on ne sait quel motif, alors que le Prophète lui-même aurait désigné ce dernier comme son successeur légitime et afin que soit complétée la Révélation.

Et celui qu'Allah égare, ne trouvera personne pour le guider !

Les atteintes graves et les accusations infondées que les chiites dirigent contre les Compagnons du Messager de l'Islam - qu'Allah les agrée tous -, ne visent pas que ces derniers, mais elles touchent aussi indirectement le Prophète lui-même. Car en dénigrant, insultant, et accusant les Compagnons du Prophète de falsification, de trahison et d'apostasie, les chiites dénigrent aussi la Mission du Prophète de l'Islam, qui dès lors n'a pas été mené à bien.

Car si le Prophète fut le modèle et le guide des Compagnons qui dès sa mort ont apostasié et se sont comportés comme les pires mécréants et les pires criminels, selon les termes des chiites, c'est que le Messager d'Allah n'aurait pas été en mesure d'exercer sur ses disciples une influence bénéfique et salutaire. Or, on reconnaît un arbre à ses fruits.

Voici quelques échantillons de ce que l'on peut lire dans les ouvrages chiites. Les déviances et innovations de cette secte hérétique sont innombrables et ne pourraient être recensées que dans plusieurs volumes. Il suffirait pour se rendre compte de l'ampleur de l'égarement des chiites de lire simplement quelques passages des livres que nous avons mentionnés ici et notamment les livres de Khomeiny « el houkouma el islamiyya » (la république islamique) ou « kachf el asrâr » (le dévoilement des secrets).

En matière de déviances retenons également, et pour ne citer que cela, que les chiites en opposition aux Textes et au Consensus des Savants de la Umma considèrent que le mariage de jouissance (zawâj el mout'a 26 ) est licite.

Et pour conclure sur les égarements de ces innovateurs hérétiques, nous souhaiterions mettre en garde le lecteur contre le « double langage » des chiites qui pour s'immiscer au sein des membres de la Umma pour y répandre leur poison idéologique sans être démasqués, se servent de la taqiya dont ils font un usage inconsidéré et complètement faussé.

Ainsi les chiites vont même jusqu'à dire le contraire de ce en quoi ils croient uniquement pour tenter de s'infiltrer par la suite parmi les Gens de la Sunna et tenter ainsi de propager leurs croyances. Car il est évident que s'ils se présentaient aux gens en déclarant ouvertement, par exemple que le Corann est altéré ou que tous les Compagnons du Prophète sont des apostats, ils se feraient derechef refouler.

Et malgré cela, les chiites sont actifs et ont réussi ces dernières années à développer leur Da'wa au sein de la Umma au point que certains se sont laissés abuser par leur double langage et se sont laissés entraîner dans ce mauvais chemin qu'est le chiisme, ce mouvement mystico ésotérique, porteur de toutes sortes de déviances et d'incohérences voire d'absurdités inacceptables d'un point de vue rationnel et surtout islamique.

Ces quelques modestes pages ne sont qu'un appel à la vigilance adressé à nos frères et sœurs contre cette religion dont le livre n'est pas le Corann et dont la tradition n'est pas la Sunna, mais dont les fondements reposent sur les inventions et les mensonges de quelques alliés du chaytân qui ne font qu'égarer ceux qui ignorants des véritables fondements de l'Islam originel, se sont laissés manipuler par des apparences et des discours trompeurs :

Et ainsi Nous avons assigné à chaque prophète un ennemi : les diables parmi les djinns et les hommes qui s'inspirent mutuellement des paroles embellies et trompeuses[Sourate El An'âm 6:112] Et les diables inspirent leurs alliés pour disputer avec vous. Mais si vous leur obéissez vous serez alors des associateurs[Sourate El An'am 6:121]


Notes d'Al-Mourabitoune

1 Les chiites duodécimains croient entre autres parmi leurs innovations déviantes à l'existence d'un imam caché infaillible descendant de ‘Ali, successeur légitime de la communauté. Ce mouvement est la religion officielle de l'Iran.

2 ‘Adi ibn Hatim, un Compagnon du Prophète anciennement chrétien et fraîchement converti à l'Islam entendit un jour le Messager d'Allah –‘alayhi salat wa salam- réciter le verset : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines comme seigneurs en dehors d'Allah ». Il dit alors au Messager : -O Envoyé d'Allah, ils ne les adorent pas. Et le Prophète répondit : -Ne rendent ils pas licite ce qu'Allah a déclaré illicite et illicite ce qu'Allah a déclaré licite et ce avec leur entière approbation ? Voici donc comment les juifs et les chrétiens adorent leurs rabbins et leurs moines [Sahih el Bokhari]

3 « Hayât el qouloûb » (la vie des cœurs) de El Majlissi : 3/10.

4 « El kâfi » page 287. Et ce prétendu hadith sur lequel s'appuie cette croyance a été déclaré authentique par les chiites khomeynistes dans un de leurs ouvrages intitulé « Kachf el asrâr » (le dévoilement des secrets) et quels secrets !

5 « El kâfi » page 160, et pour plus de détails dans ce registre voir aussi « el bâb el hâdi ‘achar » (la 11° porte) et « Kachf el mourâd » (le dévoilement du but) de Ibn Moutahar ech Chi'i.

6 « El houkouma el islamiya » (la république islamique) de Khomeiny page 52, édition El Qâhira (le Caire) 1979 et édition de Tahrân.

7 « El houkouma el islamiya » page 112

8 Il s'agit ici de Fatima Zohra, la fille du Prophète Muhammad , qu'Allah l'agrée et épouse de ‘Ali .

9 Ce dire est rapporté par El Kulayni dans son « El kâfi » volume 1 pages 239 et 241, édition de Tahrân dans le chapitre sur la mention du Mushaf de Fatima.

10 Voir les « Awa-ïl el maqâlât » de El Moufîd page 93.

11 « Mir âtoul ‘ouqoûl » (le miroir des esprits) page 253

12 Voir « El houkouma el islamiya » de Khomeiny page 66

13 « Faslou l khitâb… » (La parole décisive attestant de l'altération du Livre du Seigneur des seigneurs) 30/ page 238-329.

14 « Kachfoul asrâr » de Khomeiny, page 114, en langue perse rapporté de l'ouvrage d'Abou Hassan Nadwi « Souratayn moutadhâdatayn » (Deux aspects contradictoires) page 94, édition de ‘Ammân

15 Voir à ce sujet le livre « L'origine et les fondements du chiisme » de Muhammad Hassan Kâchif el Ghata, page 79 édition « Mou assassat el i'lâmi » Beyrouth.

16 « L'origine et les fondements du chiisme »

17 « Oussoûl el akhiyâr… » page 94 édition de 1401 de l'Hégire. « Tous leurs recueils de hadiths authentiques… » veut dire également les deux Sahih de Bokhari et de Muslim.

18 La taqiya est un principe islamique appuyé par les Textes et qui autorise le Croyant vivant en milieu hostile à dissimuler sa Foi, ou à manifester certaines formes d'allégeance envers les kuffars, et dans certains cas extrêmes, tels que la torture, à prononcer des paroles de kufr si on l'exige de lui. C'est un allégement de la part d'Allah qui pardonne ce qui est dit ou accompli sous la contrainte. Les règles et les limites de la taqiya ont été clairement définies par les fouqaha (les juristes de l'Islam). Mais chez les chiites, la taqiya est un principe de base qui les accompagne en permanence dès qu'ils sont confrontés à un individu que ne partage pas leurs croyances, et dont ils font usage surtout avec les Gens de la Sunna qu'ils considèrent comme de véritables ennemis. Ceci explique que les chiites admettent difficilement qu'ils sont chiites, et qu'ils abordent rarement avec les Gens de la Sunna les questions liées à leurs croyances.

19 Ce prétendu « hadith » est rapporté dans « El kâfi » de Kulayni volume 3 page 85, ce dire est également rapporté au volume 2 page 244, et d'autres « traditions » valables chez les chiites sont aussi mentionnées dans le même ouvrage volume 22 page 351 hadith n° 76 et page 352 hadiths n° 78 et 80. Tous ces dires rapportés dans cet ouvrage convergent dans le sens de l'apostasie de la quasi-totalité des Compagnons du Prophète à l'exception de trois ou sept Compagnons selon les versions ! Le Cheikh chiite surnommé El Moufîd rapporte également d'étranges récits mentionnant clairement que la quasi-totalité des Compagnons ont apostasié après la mort du Prophète, comme dans son ouvrage intitulé « el ikhtissâss » à la page 5 et 6. C'est aussi ce que mentionne El Kachi dans son livre « Er rijâl », qui notamment rapporte un dire dans lequel El Bâqer, mentionné avant, accuse Abou Bakr et ‘Omar d'être les principaux responsables de l'égarement et de l'apostasie généralisés qui auraient eu lieu, selon eux, après la mort du Prophète. L'ensemble de leurs « savants » les plus réputés et les plus reconnus chez eux s'accorde à dire que la quasi-totalité des Compagnons ont apostasié et que la Umma dans son ensemble s'est égarée, comme c'est le cas de : Ibn Bâbouwih, El Qoûmi, El Majlissi, Toussi, Muhammad Bâqir.

20 « Kachf el asrâr » de Khomeiny, page 107 et 108

21 « Kachf el asrâr » de Khomeiny, page 116

22 Cette fable est mentionnée dans « kachf el asrâr » page 117. On est d'autant plus étonné et choqué à la lecture de telles inepties quand on prend en considération l'attachement des Compagnons du Prophète au Corann, sans parler de leur courage et de leur désintéressement pour la Cause de l'Islam pour lequel un grand nombre ont été tués. Comment admettre alors que tous les Compagnons se seraient lâchement terrés dans le silence face à une telle abomination dont sont accusés sans vergogne, et sans preuve aussi, ceux dont le Messager d'Allah –‘alayhi salat wa salam- a mentionné le grand mérite : Abou Bakr et ‘Omar !

23 « El houkouma el islamiyya » page 18

24 « El houkouma el islamiyya » page 19

25 « El houkouma el islamiyya » page 23

26 Le zawâj el mout'a est une pratique qui existait au début de l'Islam à laquelle s'adonnaient surtout les Compagnons lorsqu'ils partaient en expédition militaire ou en voyage de longue durée. Cela consistait à jouir temporairement des femmes. Cette pratique fut interdite ensuite par le Prophète et les Compagnons l'ont unanimement abandonnée et condamnée. Seuls les chiites parmi ceux qui se revendiquent de l'Islam continuent à le pratiquer, et du temps de Khomeiny le mariage de jouissance était chose courante en Iran.

Repost 0
Published by sabih - dans chiisme
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 18:34


1) شمسُ حياتي --> www.dawah.ws/flash/shamso.swf
2) تمضي السنين -->
www.anashed.net/flash/tamdi_asseneen.swf
3) نور حياتك بالهدى -->www.3afooor.com/b6aqat/toba.htm
4) مع دوي الصوت -->
www.7azm-mail.net/kefah.swf
5) غوانتنامو -->
www.dawah.ws/flash/gwntnam.swf
6) كفى يا نفس ما كان -->
www.abo-abdulmalik.com/sound/flashs/kafa13.swf
7) يا قومنا اتحدوا -->
www.jahra.org/free/baloon/yaqom.swf
Cool في زمن اليأس -->
www.jahra.org/free/baloon/F29.swf
9) أيها الصقر الجريح -->
http://muslm.net/muslm3/ayha.swf
10) مـــا الــحـــب -->
http://www.anashed.net/flash/mal_7oob.swf
11) جــــــــــــهــاد -->
http://www.dawah.ws/flash/jehad.swf
12) دع الـهــــوى -->
http://www.dawah.ws/flash/da3a.swf
13) هل يا ترى حان الوداع -->http://www.dawah.ws/flash/alwd3a.swf
14) الــقــتـيـــــلة -->
http://www.dawah.ws/flash/qatela.swf
15) للــشــــهــداء -->
http://www.bohor.net/islamc/shohda.htm
16) أن تدخلني ربي الجنة --> www.anashed.net/flash/an_todkhelany_aljanah.swf
17) سأحيا بالكرامة يا رفاقي-->
www.biznaseducation.com/koko2003/1.htm
1Cool << الـــــــــمـوت >> --> www.dawah.ws/flash/almot.swf
19) أماه أبكــاني -->
http://www.dawah.ws/flash/umm3h.swf
20) يا مجـــيــب -->
http://www.dawah.ws/flash/yamogeb.swf
21) رحـــلة أمـــــــل --> www.dawah.ws/flash/3am.swf
22) الـــقـــبر -->www.dawah.ws/flash/qabr.swf
23) جــــاء الـصليب -->www.muslm.net/muslm3/mojahd/flash/al9leeb.swf
24) مـــشـردون -->
www.dawah.ws/flash/mshrdon.swf
25) كأن الموت قد نزل -->
www.sahwah.net/~sondos/flash/moot.swf
26)مشاهد من الإرهاب --> http://www.alsalloum.net/genocide.swf
27) عــيـد الحــب -->
www.saaid.net/mktarat/7oob/1/aidhoob.swf
2Cool يا رفيق الصبي --> www.majedpage.com/flash/seba.asp
29) يا ربي انقذ أمتي -->
www.majedpage.com/flash/yarb.asp
30) إمطري يا سماء --> www.baloon.jeeran.com/lalel_3adry1.swf
31) الــسراة -->
www.dawah.ws/flash/surat.swf
32) الأقصــى -->http://zwaya.net/swf/alaksa.swf
33) إنما الدنيا فــناء -->
www.r3odi.com/cards/create.php?card_id=346
34) أشرق النور المبين --> www.e3saaar.com/ashraqat.htm
35) الموت والقبر -->
www.e3saaar.com/qabr.htm
36) << فلاش أمــي >> -->
www.e3saaar.com/omee.htm
37) الإيـــــــدز --> www.dawah.ws/flash/aids.swf
3Cool الدنــــيا -->
www.freewebz.com/mohammmed/donyaa.swf
39) الـبــراق -->
www.angelfire.com/ar2/tradernet/braq1.swf
40) يا من يعد لتوبته غداً --> www.dawah.ws/flash/tbalaan.swf
41) سورة ق بصوت أحمد العجمي-->
www.alsaqr.com/my-flashes/kaf.htm
42) إنه القرآن --> www.dawah.ws/flash/quraan.swf
43) هم وغم حيرة وتوجع -->www.mohammmed.jeeran.com/ham.swf
44) أعيدوا لنا من مجد أمتنا -->
www.marat.8k.com/flash/aedo.swf
45) القدس تنادينا --> www.alsaqr.com/my-flashes/tunadina.html
46) يا عيد يا هدية -->
www.alsaqr.com/my-flashes/eid.html
47) سورة الفاتحة -->
www.alsaqr.com/my-flashes/fati7ah.html
4Cool يا أمة الإسلام بشري -->
www.alsaqr.com/my-flashes/abshery.html
49) هذا القرآن يوحدنا -->www.alsaqr.com/my-flashes/hatha.html
50) يا شهراً في العام الواحد -->
www.alsaqr.com/my-flashes/ramdan.html
51) قوافل الشهداء -->www.alsaqr.com/my-flashes/shuhadaa.html
52) كان لوالد -->
http://www.e3saaar.com/safenah.htm
53) الحجــــاب -->
www.alsaqr.com/my-flashes/hijab.html
54) عرفتك --> 3afooor.com/b6aqat/3raftk.htm
55) حي على الجهاد -->
http://168.144.116.108/jehad.html
56) يا حبيبي -->www.missouri.edu/~aao237
57) إبحثوا لي -->http://www.biznaseducation.com/koko2003/31.htm
5Cool يا فتاة العرب -->http://www.jahra.org/free/baloon/yafatat1.swf
59) أمي فلسطين -->http://www.biznaseducation.com/koko2003/22.htm
60) كم تشتكي -->http://www.biznaseducation.com/koko2003/27.htm
61) الدنيا -->http://almawa.net/moktarat/FLASHS/adonia.html
62) دماء المسلمين -->http://almawa.net/moktarat/FLASHS/dema.html
63) دعوت نفسي -->
http://almawa.net/moktarat/FLASHS/abtihal.html
64) وأخرى تحبونها -->
http://almawa.net/moktarat/FLASHS/flstn.html
65) ماذا يزيل الأعادي -->
http://almawa.net/moktarat/FLASHS/matha.html
66) طريق التائبين -->
http://almawa.net/moktarat/FLASHS/tareeq.html
67) أهلاً وسهلاً بكم -->
http://almawa.net/moktarat/FLASHS/ahlan.html
6Cool الوداع -->
http://almawa.net/moktarat/FLASHS/alwada.html
69) --> ألم الفراق -->
http://www.dawah.ws/flash/alfraq.swf
70) المخدرات -->
http://www.dawah.ws/flash/mkdrat.swf
71) ولم أنسى موقفاً للوداع -->
http://www.dawah.ws/flash/alwda.swf
72) أعيدوا يا طيور--> http://www.dawah.ws/flash/eid.swf
73) يا رفيق الصبا -->
http://www.dawah.ws/flash/rfeeq.swf
74) يا عيد -->
http://www.dawah.ws/flash/3eed.swf
75) نادى المنادى -->
http://www.dawah.ws/flash/sheshan.swf
76) باع الثمن -->
http://www.dawah.ws/flash/ba3althmen.swf
77) كتبنا بالدم الغالي -->
http://www.dawah.ws/flash/ktbna.swf
7Cool قــرآن -->
http://www.dawah.ws/flash/quran.swf
79) هز الجذوع -->
http://www.dawah.ws/flash/hoz.swf
80) عجباً -->
http://www.dawah.ws/flash/3jban.swf
81) إنه الله -->
http://www.dawah.ws/flash/anhoo.swf
82) إنسان في هذا الزمان -->
http://www.dawah.ws/flash/insan.swf
83) غربــــاء لكن ربنا الله -->
http://www.dawah.ws/flash/ghoraba.swf
84) القدس -->
http://www.dawah.ws/flash/alqods.swf
85) أي جرح في فؤادي المجد غائر -->
http://www.dawah.ws/flash/ommty.swf
86) مكارم الأخلاق -->
http://www.biznaseducation.com/koko2003/21.htm
87) الحمد لله -->
http://www.biznaseducation.com/koko2003/14.htm
8Cool راية الخير -->
http://www.biznaseducation.com/koko2003/23.htm
89) تجمعنا على خير -->
http://www.biznaseducation.com/koko2003/7.htm
90) مغيب --> http://www.biznaseducation.com/koko2003/4.htm
91) آيات الله -->
http://www.abo-abdulmalik.com/sound/flashs/oufi.swf
92) آية الكرسي -->
http://www.muslm.net/muslm3/montzah...yat_alkursi.swf
93) لماذا الصد والهجران -->
http://www.3afooor.com/b6aqat/al9ad.swf
94) جراح أحبتي -->
http://www.anashed.net/flash/jerah_a7ebbaty.swf
95) حدائق الموت -->
http://www.seheb.net/flash/h48.htm
96) يا ويحنا -->
http://www.seheb.net/flash/h7.htm
97) حدائق الشهداء -->
http://www.seheb.net/flash/h47.htm
9Cool الأنس يوموالأسى أيام -->
http://www.seheb.net/flash/h41.htm
99) يا صديقي -->
http://www.seheb.net/flash/h9.htm
100) السجن جنات ونار -->
http://3afooor.com/b6aqat/aseer.htm

Repost 0
Published by sabih - dans hodamuslim
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 16:12

 

في خضم ما يمر به العالم الإسلامي من أحداث متعاقبة، عادة ما ترتفع الأصوات في حقل الدعوة الإسلامية بضرورة التماس النجاة في التمسك بجادة الدين، ليتحقق الأمل في تخليص المسلمين من الهوان الذي نزل بهم منذ قرون ولا يزال في ازدياد وتصاعد، ولخروجهم من المضائق التي يعيشونها في مختلف أنحاء العالم .. وبرغم ذلك فإن كثيراً من الجماعات المنتسبة للدعوة ذاتها جهلت أو تجاهلت منهج الأنبياء في الدعوة .. ولا شك أن أولى الخطوات على طريق إصلاح أحوال المسلمين وتخليصهم من أمراضهم المعاصرة تكون في انطلاق الدعوة الإسلامية من منطلقات صحيحة واستنادها على أسس سليمة ودعائم ثابتة ..

قال الشيخ صالح الفوزان في تقديمه لكتاب "منهج الأنبياء في الدعوة إلى الله
":

"فإنَّ الدعوة إلى الله هي سبيل الرسول صلى الله عليه وسلم وأتباعه، كما قال تعالى: {قل هذه سبيلي أدعوا إلى الله على بصيرة أنا ومن اتبعني وسبحان الله وما أنا من المشركين}، بل الدَّعوة إلى الله هي مهمَّة الرّسل وأتباعهم جميعاً، لإخراج النَّاس من الظلمات إلى النَّور، ومن الكفر إلى الإيمان، ومن الشرك إلى التوحيد، ومن النَّار إلى الجنَّة
.

وهي مرتكزة على دعائم وتقوم على أسس لابدَّ منها، متى اختلَّ واحدٌ منها لم تكن دعوة صحيحة ولم تثمر الثمرة المطلوبة، مهما بُذل فيها من جهود وأُضيع فيها من وقت، كما هو المشاهد والواقع في كثير من الدعوات المعاصرة التي لم تؤسَّس على تلك الدعائم ولم تقم على تلك الأسس
.

وهذه الدعائم التي تقوم عليها الدَّعوة الصحيحة هي كما دلّ عليه الكتاب والسنَّة تتلخص فيما يلي
:

1- العلم بما يدعو إليه، فالجاهل لا يصلح أن يكون داعية، قال الله تعالى لنبيِّه صلى الله عليه وسلم: {قل هذه سبيلي أدعو إلى الله على بصـيرة أنا ومن اتَّبعني}، والبصيرة هي العلم، ولأنَّ الداعية لابدّ أن يواجه علماء ضلال يوجّهون إليه شبهات ويجادلون بالباطل ليدحضوا به الحقَّ قال الله تعالى: {وجادلهم بالتي هي أحسن}، وقال النبي صلى الله عليه وسلم لمعاذ: (إنَّك تأتي قوماً من أهل الكتاب)؛ فإذا لم يكن الداعية مسلحاً بالعلم الذي يواجه به كل شبهة ويجادل به كل خصم فإنَّه سينهزم في أوَّل لقاء وسيقف في أوَّل الطريق
.

2- العمل بما يدعو إليه، حتى يكون قدوةً حسنة تصدق أفعاله أقواله ولا يكون للمبطلين عليه حجَّة، قال الله تعالى عن نبيَّه شعيب عليه السلام أنَّه قال لقومه: {وما أريد أن أخالفكم إلى ما أنهاكم عنه أن أريد إلا الإصلاح ما استطعت
}.
وقال تعالى لنبيّه محمد صلى الله عليه وسلم: {قل إنّ صلاتي ونسكي ومحياي ومماتي لله رب العالمين، لا شريك له وبذلك أمرت وأنا أوَّل المسلمين
}.
وقال تعالى:{ ومن أحسن قولاً ممن دعا إلى الله وعمل صالحاً
}.

3- الإخلاص بأن تكون الدَّعوة لوجه الله لا يقصد بها رياء ولا سمعة ولا ترفعاً ورئاسةً ولا طمعاً من مطامع الدنيا؛ لأنّها إذا دخلها شيء من تلك المقاصد لم تكن دعوة لله وإنمَّا هي دعوة للنَّفس أو للطمع المقصود، كما أخبر الله عن أنبيائه أنَّهم يقولون لأممهم: {لا أسألكم عليه أجراً}، {لا أسألكم عليه مالاً
}.

4- البداءة بالأهمّ فالأهمّ بأن يدعو أولاً إلى إصلاح العقيدة بالأمر بإخلاص العبادة لله والنَّهي عن الشرك ثمّ الأمر بإقامة الصلاة وإيتاء الزكاة، وفعل الواجبات وترك المحرمات كما هي طريقة الرسل جميعاً كما قال تعالى:{ولقد بعثنا في كلّ أمّة رسولاً أن اعبدوا الله واجتنبوا الطاغوت
}.
وقال تعالى: {وما أرسلنا من قبلك من رسول إلاّ نوحي إليه أنَّه لا إله إلا أنا فاعبدون}، وغير ذلك من الآيات
.
ولما بعث النبي صلى الله عليه وسلم معاذاً إلى اليمن قال له: (إنَّك تأتي قوماً من أهل الكتاب، فليكن أوَّل ما تدعوهم إليه شهادة أن لا إله إلا الله، فإن هم أجابوك لذلك فأعلمهم أنَّ الله افترض عليهم خمس صلوات في اليوم واللّيلة …) الحديث
.
وفي طريقته وسيرته صلى الله عليه وسلم في الدعوة خير قدوة وأكمل منهج حيث مكث صلى الله عليه وسلم في مكّة ثلاث عشرة سنة يدعو النَّاس إلى التوحيد وينهاهم عن الشرك قبل أن يأمرهم بالصلاة والزكاة والصوم والحج، وقبل أن ينهاهم عن الربا والزنا والسرقة وقتل النّفوس بغير حق
.

5- الصبر على ما يلاقي في سبيل الدعوة إلى الله من المشاق، وما يواجه من أذى النَّاس؛ لأنَّ طريق الدَّعوة ليس مفروشاً بالورود، وإنَّما هو محفوف بالمكاره والمخاطر، وخير أسوة في ذلك هم الرسل صلوات الله وسلامه عليهم فيما واجهوا من أقوامهم من الأذى والسخرية، كما قال الله تعالى: {ولقد استهزئ برسل من قبلك فحاق بالذين سخروا منهم ما كانوا به يستهزؤون
}.
وقال: {ولقد كُذّبت رسل من قبلك فصبروا على ما كذّبوا وأُوذوا حتى أتاهم نصرنا
}.
وكذلك ينال أتباع الرسل من الأذى والمشاق بقدر ما يقومون به من الدعوة إلى الله اقتداءً بهؤلاء الرسل الكرام عليهم من الله أفضل الصلوات وأزكى السلام
.

6- على الداعية أن يكون متحلِّياً بالخلق الحسن، مستعملاً للحكمة في دعوته؛ لأنَّ هذا أدعى لقبول دعوته كما أمر الله نبيّيه الكريمين موسى وهارون عليهما الصلاة والسلام، أن يستعملا ذلك في مواجهة أكفر أهل الأرض وهو فرعون الذي ادَّعى الربوبيَّة، حيث قال سبحانه: {فقولا له قولاً لينا لعلَّه يتذكَّر أو يخشى
}.
وقال تعالى لموسى عليه الصلاة والسلام: {اذهب إلى فرعون إنَّه طغى، فقل هل لك إلى أن تزكَّى، وأهديك إلى ربِّك فتخشى
}.
وقال تعالى في حقّ نبيّنا محمد عليه الصلاة والسلام: {فبما رحمة من الله لنت لهم ولو كنت فظاً غليظ القلب لانفضوا من حولك}، وقال تعالى: {وإنَّك لعلى خلق عظيم}، وقال تعالى: {ادع إلى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي أحسن
}.

7- على الدَّاعية أن يكون قوي الأمل لا ييأس من تأثير دعوته وهداية قومه، ولا ييأس من نصر الله ومعونته ولو امتدَّ الزمن وطال عليه الأمد، وله في رسل الله خير قدوة في ذلك
.
فهذا نبي الله نوح -عليه الصلاة والسلام- لبث في قومه ألف سنة إلا خمسين عاماً يدعوهم إلى الله
.
وهذا نبيّنا محمد صلى الله عليه وسلم لمّا اشتدَّ عليه أذى الكفّار وجاءه ملك الجبال يستأذنه أن يطبق عليهم الأخشبين، قال: (لا بل أستأني بهم، لعلّ الله يخرج من أصلابهم من يعبد الله وحده لا يشرك بـه شيئـاً
).
ومتى فقد الداعية هذه الصفة، فإنَّه سيقف في أوَّل الطريق ويبوء بالخيبة في عمله
."

ثم بين الشيخ حفظه الله واقع غالبية الجماعات المعاصرة التي تنتسب للدعوة إلى الله، قائلاً
:

"وإنَّ أيَّة دعوة لا تقوم على هذه الأسس ويكون منهجها قائماً على منهج الرسل فإنَّها ستبوء بالخيبة وتضمحل وتكون تعباً بلا فائدة، وخير دليل على ذلك تلك الجماعات المعاصرة التي اختطت لنفسها منهجاً للدعوة يختلف عن منهج الرسل، فقد أغفلت هذه الجماعات - إلاّ ما قلَّ منها - جانب العقيدة، وصارت تدعوا إلى إصلاح أمور جانبيَّة
.

فجماعة تدعو إلى إصلاح الحكم والسياسة وتطالب بإقامة الحدود وتطبيق الشريعة في الحكم بين النَّاس - وهذا جانب مهم لكنَّه ليس الأهم -؛ إذ كيف يطالب بتطبيق حكم الله على السارق والزاني قبل أن يطالب بتطبيق حكم الله على المشرك، كيف يُطالب بتطبيق حكم الله بين المتخاصمين في الشاة والبعير، قبل أن يُطالب بتطبيق حكم الله على عبّاد الأوثان والقبور، وعلى الذين يلحدون في أسماء الله وصفاته فيعطِّلونها عن مدلولاتها ويحرفون كلماتها
.

أهؤلاء أشدّ جرماً أم الذين يزنون ويشربون الخمر، ويسرقون؟!! إنَّ هذه الجرائم إساءة في حق العباد، والشرك ونفي الأسماء والصفات إساءة في حق الخالق سبحانه - وحق الخالق مقدَّم على حقوق المخلوقين
-.
يقول شيخ الإسلام ابن تيمية في كتاب (( الاستقامة
)) ( 1/466 ):
(فهذه الذنوب مع صحّة التوحيد خير من فساد التوحيد مع هذه الذنوب) انتهى
.

هذا وجماعة أخرى تنتمي إلى الدعوة - لكنَّها تسير على منهج آخر يختلف أيضاً عن منهج الرسل، فلا تعير العقيدة أهميّة، وإنّما تهتم بجانب التعبّد وممارسة بعض الأذكار على نهج الصوفيّة ويركّزون على الخروج والسياحة والذي يهمهم هو استقطاب النَّاس معهم دون نظر إلى عقائدهم، وهذه كلها طرق مبتدعة تبدأُ من حيث انتهت دعوة الرسل، وهي بمثابة من يعالج جسداً مقطوع الرأس؛ لأنَّ العقيدة من الدين بمنزلة الرأس من الجسد، والمطلوب من هذه الجماعات أن تصحح مفاهيمها بمراجعة الكتاب والسنَّة لمعرفة منهج الرسل في الدعوة إلى الله؛ فإنَّ الله سبحانه أخبر أنَّ الحاكميَّة والسلطة التي هي محور دعوة هذه الجماعة التي أشرنا إليها لا تتحقق إلاّ بعد تصحيح العقيدة بعبادة الله وحده وترك عبادة ما سواه
.
قال الله تعالى
:
{وعد الله الذين آمنوا منكم وعملوا الصالحات ليستخلفنَّهم في الأرض كما استخلف الذين من قبلهم وليمكنَنَّ لهم دينهم الذي ارتضى لهم وليبدلنّهم من بعد خوفهم أمناً يعبدونني لا يشركون بي شيئاً ومن كفر بعد ذلك فأولئك هم الفاسقون
}."

إلى أن قال حفظه الله
:

"وإنني أرى أن ما وقع لتلك الجماعات من مخالفة لمنهج الرسل في طريقة الدعوة إلى الله إنما نشأ من جهلهم بهذا المنهج ـ والجاهل لا يصلح أن يكون داعية، لأن من أهم شروط الدعوة العلم كما قال تعالى عن نبيه: {قل هذه سبيلي أدعوا إلى الله على بصيرة أنا من اتبعني وسبحان الله وما أنا من المشركين} فأهم مؤهلات الداعية العلم
.

ثم إننا نرى هذه الجماعات المنتسبة إلى الدعوة مختلفة فيما بينها فكل جماعة تختط لنفسها خطة غير خطة الجماعة الأخرى وتنتهج غير منهجها وهذه نتيجة حتمية لمخالفة منهج الرسول صلى الله عليه وسلم فإن منهج الرسول واحد لا انقسام فيه ولا اختلاف عليه كما قال تعالى:{قل هذه سبيلي أدعوا إلى الله على بصيرة أنا ومن اتبعني} فأتباع الرسول صلى الله عليه وسلم على هذه السبيل الواحدة لا يختلفون
.

وإنما يختلف من خالف هذه السبيل، كما قال تعالى: {وأن هذا صراطي مستقيماً فأتبعوه ولا تتبعوا السبل فتفرق بكم عن سبيله} ولما كان أمر هذه الجماعات المخالفة والمختلفة يشكل خطراً على الإسلام قد يُصدّ عنه من أراد الدخول فيه كان لا بد من بيانه وبيان أنه ليس من الإسلام في شيء كما قال تعالى:{ إن الذين فرقوا دينهم وكانوا شيعاً لست منهم في شيء}، ولأن الإسلام يدعو إلى الاجتماع على الحق كما قال تعالى: {أن أقيموا الدين ولا تتفرقوا فيه}، وقال تعالى: {واعتصموا بحبل الله جميعاً ولا تفرقوا
}".

 

 

 

Repost 0
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:52

 

 

للشيخ محمد بن صالح العثيمين

سئل فضيلة الشيخ أعلى الله درجته في المهديين : عن تعريف التوحيد وأنواعه ؟
فأجاب حفظه الله بقوله : التوحيد لغة : " مصدر وحد يوحد، أي جعل الشيء واحداً " وهذا لا يتحقق إلا بنفي وإثبات، نفي الحكم عما سوى المُوحَّد، وإثباته له، فمثلاً نقول : إنه لا يتم للإنسان التوحيد حتى يشهد أن لا إله إلا الله فينفي الألوهية عما سوى الله عز وجل ويثبتها لله وحده، وذلك أن النفي المحض تعطيل محض، والإثبات المحض لا يمنع مشاركة الغير في الحكم، فلو قلت مثلاً : " فلان قائم " فهنا أثبتَّ له القيام لكنك لم توحده به، لأنه من الجائز أن يشاركه غيره في هذا القيام، ولو قلت : " لا قائم " فقد نفيت محضاً ولم تثبت القيام لأحد، فإذا قلت: "لا قائم إلا زيد " فحينئذ تكون وحدت زيداً بالقيام حيث نفيت القيام عمن سواه، وهذا هو تحقيق التوحيد في الواقع، أي إن التوحيد لا يكون توحيداً حتى يتضمن نفياً وإثباتاً .
وأنواع التوحيد بالنسبة لله عز وجل تدخل كلها في تعريف عام وهو " إفراد الله سبحانه وتعالى بما يختص به " .
وهي حسب ما ذكره أهل العلم ثلاثة :
الأول : توحيد الربوبية .
الثاني : توحيد الألوهية .
الثالث : توحيد الأسماء والصفات .
وعلموا ذلك بالتتبع والاستقراء و النظر في الآيات والأحاديث فوجدوا أن التوحيد لا يخرج عن هذه الأنواع الثلاثة فنوعوا التوحيد إلى ثلاثة أنواع :
الأول : توحيد الربوبية : وهو " إفراد الله سبحانه وتعالى بالخلق، والملك، والتدبير " وتفصيل ذلك :
أولاً:بالنسبة لإفراد الله تعالى بالخلق فالله تعالى وحده هو الخالق لا خالق سواه قال الله تعالى :
( هل من خالق غير الله يرزقكم من السماء والأرض لا إله إلا هو ) .
وقال تعالى مبيناً بطلان آلهة الكفار : ( أفمن يخلق كمن لا يخلق أفلا تذكرون ) . فالله تعالى وحده هو الخالق خلق كل شيء فقدره تقديراً ، وخَلْقُهُ يشمل ما يقع من مفعولاته، وما يقع من مفعولات خلقه أيضاً، ولهذا كان من تمام الإيمان بالقدر أن تؤمن بأن الله تعالى خالقٌ لأفعال العباد كما قال الله تعالى : ( والله خلقكم وما تعملون ) .
ووجه ذلك أن فعل العبد من صفاته، والعبد مخلوق لله، وخالق الشيء خالق لصفاته، ووجه آخر أن فعل العبد حاصل بإرادة جازمة وقدرة تامة، والإرادة والقدرة كلتاهما مخلوقتان لله عز وجل وخالق السبب التام خالق للمسبب .
فإن قيل : كيف نجمع بين إفراد الله عز وجل بالخلق مع أن الخلق قد يثبت لغير الله كما يدل عليه قول الله تعالى : ( فتبارك الله أحسن الخالقين ) . وقول النبي صلى الله عليه وسلم في المصورين : " يقال : لهم : أحيوا ما خلقتم " ؟
فالجواب على ذلك : أن غير الله تعالى لا يخلق كخلق الله فلا يمكنه إيجاد معدوم، ولا إحياء ميت، وإنما خلق غير الله تعالى يكون بالتغيير وتحويل الشيء من صفة إلى صفة أخرى وهو مخلوق لله - عز وجل - فالمصور مثلاً، إذا صور صورة فإنه لم يحدث شيئاً غاية ما هنالك أنه حول شيئاً إلى شيء كما يحول الطين إلى صورة طير أو صورة جمل، وكما يحول بالتلوين الرقعة البيضاء إلى صورة ملونة فالمداد من خلق الله عز وجل، والورقة البيضاء من خلق الله عز وجل، هذا هو الفرق بين إثبات الخلق بالنسبة إلى الله، عز وجل وإثبات الخلق بالنسبة إلى المخلوق . وعلى هذا يكون الله سبحانه وتعالى منفرداً بالخلق الذي يختص به .
ثانياً : إفراد الله تعالى بالملك فالله تعالى وحده هو المالك كما قال الله تعالى : ( تبارك الذي بيده الملك وهو على كل شيء قدير ) .
وقال تعالى : ( قل من بيده ملكوت كل شيء وهو يجير ولا يجار عليه ) . فالمالك الملك المطلق العام الشامل هو الله سبحانه وتعالى وحده، ونسبة الملك إلى غيره نسبة إضافية فقد أثبت الله عز وجل لغيره الملك كما في قوله تعالى : ( أو ما ملكتم مفاتحه ) . وقوله ( إلا على أزواجهم أو ما ملكت أيمانهم ) . إلى غير ذلك من النصوص الدالة على أن لغير الله تعالى ملكاً لكن هذا الملك ليس كملك الله عز وجل فهو ملك قاصر، وملك مقيد، ملك قاصر لا يشمل، فالبيت الذي لزيد لا يملكه عمرو، والبيت الذي لعمرو لا يملكه زيد، ثم هذا الملك مقيد بحيث لا يتصرف الإنسان فيما ملك إلا على الوجه الذي أذن الله فيه ولهذا نهى النبي، صلى الله عليه وسلم عن إضاعة المال وقال الله تبارك وتعالى : ( ولا تؤتوا السفهاء أموالكم التي جعل الله لكم قياماً ) . وهذا دليل على أن ملك الإنسان ملك قاصر وملك مقيد، بخلاف ملك الله سبحانه وتعالى فهو ملك عام شامل وملك مطلق يفعل الله سبحانه وتعالى ما يشاء ولا يسأل عما يفعل وهم يسألون .
ثالثاً : التدبير فالله عز وجل منفرد بالتدبير فهو الذي يدبر الخلق ويدبر السماوات والأرض كما قال الله سبحانه وتعالى : ( ألا له الخلق والأمر تبارك الله رب العالمين ) . وهذا التدبير شامل لا يحول دونه شيء ولا يعارضه شيء . والتدبير الذي يكون لبعض المخلوقات كتدبير الإنسان أمواله وغلمانه وخدمه وما أشبه ذلك هو تدبير ضيق محدود، ومقيد غير مطلق فظهر بذلك صدق صحة قولنا : إن توحيد الربوبية هو " إفراد الله بالخلق والملك، والتدبير " .
النوع الثاني : توحيد الألوهية وهو " إفراد الله سبحانه وتعالى بالعبادة " بأن لا يتخذ الإنسان مع الله أحداً يعبده ويتقرب إليه كما يعبد الله تعالى ويتقرب إليه وهذا النوع من التوحيد هو الذي ضل فيه المشركون الذين قاتلهم النبي صلى الله عليه وسلم واستباح دماءهم وأموالهم وأرضهم وديارهم وسبى نساءهم وذريتهم، وهو الذي بعثت به الرسل وأنزلت به الكتب مع أخويه توحيدي الربوبية، والأسماء والصفات، لكن أكثر ما يعالج الرسل أقوامهم على هذا النوع من التوحيد وهو توحيد الألوهية بحيث لا يصرف الإنسان شيئاً من العبادة لغير الله سبحانه وتعالى لا لملك مقرب، ولا لنبي مرسل، ولا لولي صالح، ولا لأي أحد من المخلوقين، لأن العبادة لا تصح إلا لله عز وجل، ومن أخل بهذا التوحيد فهو مشرك كافر وإن أقر بتوحيد الربوبية، وبتوحيد الأسماء والصفات . فلو أن رجلاً من الناس يؤمن بأن الله سبحانه وتعالى هو الخالق المالك المدبر لجميع الأمور، وأنه سبحانه وتعالى المستحق لما يستحقه من الأسماء والصفات لكنيعبد مع الله غيره لم ينفعه إقراره بتوحيد الربوبية والأسماء والصفات . فلو فرض أن رجلاً يقر إقراراً كاملاً بتوحيد الربوبية وتوحيد الأسماء والصفات لكن يذهب إلى القبر فيعبد صاحبه أو ينذر له قرباناً يتقرب به إليه فإن هذا مشرك كافر خالد في النار، قال الله تبارك وتعالى : ( إنه من يشرك بالله فقد حرم الله عليه الجنة ومأواه النار وما للظالمين من أنصار ) . ومن المعلوم لكل من قرأ كتاب الله عز وجل أن المشركين الذين قاتلهم النبي صلى الله عليه وسلم واستحل دماءهم، وأموالهم وسبى نساءهم، وذريتهم، وغنم أرضهم كانوا مقرين بأن الله تعالى وحده هو الرب الخالق لا يشكون في ذلك، ولكن لما كانوا يعبدون معه غيره صاروا بذلك مشركين مباحي الدم والمال .
النوع الثالث : توحيد الأسماء والصفات وهو " إفراد الله سبحانه وتعالى بما سمى الله به نفسه ووصف به نفسه في كتابه أو على لسان رسوله صلى الله عليه وسلم، وذلك بإثبات ما أثبته من غير تحريف، ولا تعطيل، ومن غير تكييف، ولا تمثيل " . فلابد من الإيمان بما سمى الله به نفسه ووصف به نفسه على وجه الحقيقة لا المجاز، ولكن من غير تكييف، ولا تمثيل. 

 

 

 

Repost 0
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:27




Grâce aux données recueillies au 20ème siècle, on a découvert que l'Univers est né brusquement du néant. Cette théorie, qui est connue sous le nom du big bang, soutient que l'Univers est le résultat de cette grande explosion.

Nous avons déjà parcouru cette théorie dans son contexte historique en nous appuyant sur des preuves scientifiques dans le chapitre "du non-être à l'être". Dans ce chapitre, nous verrons quels sont les faits scientifiques qui expliquent la création de l'Univers et qui nous avaient déjà été révélés dans le Coran.

Il existe des preuves très convaincantes concernant la théorie du big bang. La constante expansion de l'Univers et son illustration la plus significative sont: l'éloignement graduel des galaxies et des corps célestes les uns par rapport aux autres. Pour mieux comprendre ce phénomène, comparons l'Univers avec la surface d'un ballon qui est en train d'être gonflé. Tout comme les points sur la surface d'un ballon s'éloignent les uns des autres pendant que le ballon est gonflé, les objets dans l'espace s'éloignent les uns des autres pendant que l'Univers continue à se dilater.

Nous pouvons lire à ce sujet dans le Coran:

"Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance et Nous l'étendons (constamment) dans l'immensité." (Sourate 51, "les vents disperseurs", v. 47)

Dans un autre verset qui se rapporte aux cieux, nous pouvons lire:

"Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas?" (Sourate 21, "les prophètes", v. 30)

Le terme arabe "ratk", qui est traduit dans ce verset par "former une masse compacte", signifie selon les dictionnaires arabes "toutes choses proches, solides, invulnérables, et unies dans une masse solide". Il est donc utilisé dans une situation où deux morceaux différents forment une même entité. Le verbe "séparer" est traduit dans ce verset par le verbe arabe "fatk" qui signifie fendre un objet en état de "ratk". La germination d'une graine et l'apparition de ses bourgeons sont par exemple exprimées par ce verbe.

Considérons maintenant à nouveau ce verset qui se réfère à un temps où les cieux et la terre étaient en état de "ratk". Puis, ils se sont divisés en deux dans le sens du verbe "fatk". C'est à dire que l'un d'entre eux s'est séparé et a poursuivi son chemin. En effet, lorsque nous observons les premiers instants du big bang, nous constatons que la tache appelée "œuf cosmique" contenait toute la matière présente dans l'Univers. Tout ce qui n'était pas encore créé, même les cieux et la terre, était contenu dans cette tache en état de "ratk". Par la suite, cet "œuf cosmique" a explosé et toute la matière qu'il contenait est devenue "fatk".

Si nous comparons les expressions de ce verset avec les résultats scientifiques, nous constatons qu'elles s'accordent parfaitement les unes avec les autres. N'oublions pas que ces résultats n'ont été découverts qu'au 20ème siècle.

LA CRÉATION DES CIEUX

Steven Weinberg, auteur du livre The First Three Minutes, a dit qu'un rapide coup d'œil suffisait pour que n'importe qui ait l'impression que le ciel et l'Univers soient "immuables". En fait, si nous observons attentivement, nous remarquons que les nuages voguent devant la lune, que la voûte céleste tourne autour de l'étoile du pôle, que la lune croît et décroît en un peu plus de 28 jours et que cette même lune ainsi que les planètes se déplacent selon un plan défini par les étoiles. Cependant, nous savons que tout ceux-ci ne sont que des événements locaux causés par les mouvements de notre système solaire. Weinberg a également ajouté qu'en plus des planètes, les étoiles semblent aussi être immobiles.


"Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement: "Sois", et elle est aussitôt."
(Sourate 2, "la vache", v. 117)

En effet, un coup d'œil rapide sur le ciel peut donner à celui qui l'observe le sentiment que tout y est très stable et régulier. Pourtant, ce n'est pas le cas: il existe bel et bien une grande activité dans le ciel qui, même si elle passe inaperçue à l'œil nu, a été rapportée il y a des siècles dans le Coran.

"Par le ciel aux voies parfaitement tracées!" (Sourate 51, "les vents disperseurs", v. 7)

Il existe beaucoup de versets du Coran qui se rapportent au ciel, la plupart du temps dans son sens pluriel. Le mot "semavat", qui signifie les "cieux", désigne en arabe aussi bien l'atmosphère de la Terre que celui de l'espace.

Le premier point méritant d'être souligné ici est l'utilisation plurielle du mot "ciel". Cette désignation représente l'un des miracles du Coran. Expliquons-en les raisons:

Supposons que nous sortions dehors et que nous levions notre tête au ciel. Que verrions-nous? Si c'est l'été, probablement un ciel bleu et clair et quelques nuages flottant dans le vent et si c'est l'hiver, un ciel gris et brumeux couvert de nuages. Quoi que nous observions, nous ne pouvons pas voir l'atmosphère qui entoure le monde. Nous ne pouvons jamais observer non plus que cette atmosphère comporte en fait plusieurs couches. Que le Coran mentionne ce détail inobservable à l'œil nu est une grande preuve que ces paroles appartiennent à Dieu:

"Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène (sur elle) le regard. Y vois-tu une brèche quelconque? Puis, retourne ton regard par deux fois: le regard te reviendra humilié et frustré." (Sourate 67, "la royauté", v. 3-4)

L'espace peut être imaginé comme une énorme cavité: une cavité infiniment vaste, contenant des étoiles, des planètes et des corps en mouvement. Cependant, l'espace n'est pas une cavité abandonnée à elle-même. C'est un système se composant d'étoiles innombrables, de systèmes solaires, de planètes, de satellites et de comètes. Il est du reste révélé dans le Coran que le ciel et l'espace ont été créés en parfaite harmonie:

"N'ont-ils donc pas observé le ciel au-dessus d'eux, comment Nous l'avons bâti et embelli; et comment il est sans fissures?" (Sourate 50, "Qâf", v. 6)

LES ÉTOILES ET LES PLANÈTES

Étudions d'abord la signification du mot "étoile" dans le Coran. Comme cela a été révélé dans le Coran, les étoiles désignées par les mots "necm" (étoile) et "kandil" (lampe) ont deux fonctions principales: elles sont à la fois une source de lumière et elles sont utilisées pour la navigation.

Il est en particulier mentionné dans les versets décrivant le jour de la résurrection que la lumière des étoiles sera éteinte et deviendra faible. Par exemple, le mot "kandil" est utilisé lorsqu'il s'agit de décrire le Soleil, qui est aussi une étoile. Le même mot est utilisé lorsque l'on se réfère aux étoiles ornant le ciel. Cependant, il existe une très nette distinction entre les mots "nur" (lumière), qui est utilisé pour décrire la lune, et "kandil". C'est donc de cette façon que les étoiles sont distinguées des autres objets projetant de la lumière. Ce fait, qui ne pouvait pas être connu il y a 14 siècles, est l'un des miracles du Coran.

Selon les versets du Coran, la deuxième fonction des étoiles est de servir de guide pour la navigation. Ces versets sont clairs en ce qui concerne la possibilité de déterminer la bonne direction avec la seule aide des étoiles. Le mot "necm" est utilisé dans chacun de ces versets. En effet, avant l'invention de la boussole -qui a joué un rôle prépondérant dans les découvertes géographiques du Moyen Âge- la navigation n'était possible que de nuit et cela grâce à l'aide des étoiles.

Mais, comment les étoiles peuvent-elles nous indiquer la direction à suivre? Ceci n'est bien sûr possible que si elles sont rangées selon un certain ordre dans un endroit fixé pour chacune d'elles. Si une étoile apparaissait une nuit dans un endroit et une nuit dans un autre, il deviendrait alors impossible de se guider par rapport à elles. Dans un tel contexte, les endroits où apparaissent les étoiles dans le ciel ont une importance particulière. Dieu le souligne dans le Coran:

"Non! ... Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). Et c'est vraiment un serment solennel, si vous saviez." (Sourate 56, "l'évènement attendu", v. 75-76)

LE SOLEIL ET LA LUNE

Il existe de nombreux versets du Coran qui mentionnent le Soleil et la Lune. Quand nous étudions les termes arabes, nous découvrons une propriété intéressante qui mérite d'être soulignée. Dans ces versets, les mots "sirac" (lampe) et "vahhac" (lumineux-ardent) sont utilisés pour caractériser le Soleil. Pour la Lune, au contraire, c'est le mot "munir" (éclairant, brillant) qui est utilisé. Ceci est dû au fait suivant: alors que le Soleil produit à la fois une énorme quantité de chaleur et de lumière suite aux réactions nucléaires qui se déclenchent à l'intérieur, la Lune ne fait que réfléchir la lumière qu'elle reçoit du Soleil. Les versets suivants font explicitement référence à cette distinction:

"N'avez-vous pas vu comment Dieu a créé sept cieux superposés et y a fait de la Lune une lumière et du Soleil une lampe?" (Sourate 71, "Noé", v. 15-16)

"… construit au-dessus de vous sept (cieux) renforcés, (y) avons placé une lampe (le Soleil) très ardente." (Sourate 78, "les prophètes", v. 12-13)

"Exalté soit Celui qui a placé au ciel des constellations et y a placé un luminaire (le Soleil) et aussi une lune éclairante!" (Sourate 25, "la différenciation absolue", v. 61)

La différence qui existe entre le Soleil et la Lune est parfaitement évidente dans ces versets. L'un est décrit comme étant une source de lumière alors que l'autre comme étant simplement un agent reflétant la lumière. Il est strictement impossible qu'un tel détail ait été connu à ce moment-là. Il a fallu attendre des siècles avant que les hommes acquièrent cette connaissance. Par conséquent, le fait même que cette information soit déjà révélée dans le Coran est une preuve à elle seule pour dire que ce livre est sans aucun doute la révélation de Dieu.

Étudions maintenant une autre caractéristique magnifique des corps célestes: leurs mouvements dans l'espace.

LES ORBITES TELLES QU'ELLES SONT DÉCRITES DANS LE CORAN

Nous venons de souligner que tous les corps célestes sont en constant mouvement dans l'espace. Ces mouvements sont complètement dirigés et contrôlés et tout corps se déplace sur une orbite calculée. Dans le Coran, il existe certains versets qui font référence au Soleil et à la Lune:

Le Soleil et la Lune (évoluent) selon un calcul (minutieux)." (Sourate 55, "le Très Miséricordieux", 5)

Le Soleil ne peut rattraper la Lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite." (Sourate 36, "Ya-sîn", v. 40)

Nous pouvons lire à ce sujet dans un autre verset:

"Et c'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun voguant dans une orbite." (Sourate 21, "les prophètes", v. 33)

Selon une théorie actuellement reconnue, les corps massifs et volumineux de l'Univers exercent une force de gravité sur les corps plus petits. Par exemple, la Lune tourne sur une orbite autour de la Terre car celle-ci a un plus grand volume. La Terre et d'autres planètes du système solaire se déplacent sur une orbite autour du Soleil. Il existe parallèlement un système plus grand encore autour duquel notre système solaire gravite. Le point le plus crucial de tout ceci est qu'aucun des étoiles, planètes et corps célestes présents dans l'espace n'entreprend une seule démarche de façon non contrôlée, ce qui pourrait l'amener à couper à travers l'orbite d'un autre corps et le heurter.

Le Coran met du reste en évidence le mouvement harmonieux de ces corps:

"Par le ciel aux voies parfaitement tracées!" (Sourate 51, "les vents disperseurs", v. 7)

Le Soleil, une des milliards d'étoiles présentes dans l'Univers, se déplace en parcourant plus de 17 millions de kilomètres par jour dans l'espace. Ce voyage entrepris par le Soleil est décrit ainsi dans le Coran:

"Et le Soleil court vers un gîte qui lui est assigné: telle est la détermination du Tout-Puissant, de l'Omniscient." (Sourate 36, "Ya-sîn", v. 38)

LE TOIT PROTÉGÉ

"Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. Et cependant ils se détournent de ses signes." (Sourate 21, "les prophètes", v. 32)

Presque tout le monde a déjà vu des images de la surface lunaire. Sa structure en surface est très inégale et ceci est dû aux innombrables météores qui s'y sont écrasées. La multitude de cratères formés par ces météores est l'une des caractéristiques particulières de la lune. Il paraît clair que n'importe quelle station spatiale ou n'importe quel site résidentiel établis sur la surface de la lune sans bouclier spécial serait très probablement démoli avant peu. La seule méthode pour empêcher ceci serait "de les protéger" de n'importe quelle façon.

Si "le toit protégé" n'existait pas, les dangers menaçant la Terre seraient sûrement plus nombreux que ceux présents sur cette image.

La Terre est dotée naturellement de cette protection à laquelle nous ne pensons presque jamais. Les gens n'ont donc pas besoin de prendre des mesures supplémentaires pour se protéger. L'atmosphère est capable de détruire tous les météores, petits ou grands, qui s'approcheraient de la Terre; elle est capable de filtrer tous les rayons nocifs provenant de l'espace et assure ainsi une fonction vitale pour la permanence de la vie humaine.

De nombreux rayons nuisibles et même mortels provenant du Soleil et d'autres étoiles atteignent la Terre. Les explosions d'énergie, ainsi que les flamboiements qui ont lieu dans le Soleil, constituent la source principale de ces rayons nocifs puisque le Soleil est l'étoile la plus proche de la Terre.

Lors de ces flamboiements solaires, un nuage de plasma est rejeté dans l'espace à une vitesse moyenne de 1.500 km/s. Ce nuage de plasma, composé de protons positivement chargés et d'électrons négativement chargés, est électriquement conducteur. Comme le nuage s'approche de la Terre à une vitesse de 1.500 km/s, il commence à produire un courant électrique sous l'effet du champ magnétique qui se trouve autour de la Terre. Puis, ce champ magnétique terrestre exerce une force de poussée sur ce nuage de plasma qui est traversé par un courant. Cette force arrête le mouvement du nuage et le garde à une certaine distance de la Terre. Jetons maintenant un coup d'œil à la puissance de ce nuage de plasma qui "est arrêté" avant d'atteindre la Terre.

Bien que ce nuage de plasma soit arrêté par le champ magnétique de la Terre, ses effets sont encore bien visibles depuis la Terre. À la suite d'éclairs puissants, les transformateurs électriques des lignes au voltage élevé ainsi que les fusibles des réseaux électriques peuvent exploser, et les réseaux de transmission peuvent se trouver endommagés.

Dans une explosion dite de tache solaire, l'énergie libérée est équivalente à 100 milliards de fois la bombe atomique lâchée sur Hiroshima. Cinquante-huit heures après l'éclair produit, une activité extrême peut être observée sur l'aiguille d'une boussole, et la chaleur peut s'élever jusqu'à 2.500°C à une distance d'environ 250 kilomètres au-dessus de l'atmosphère.

Il existe également un autre courant de particules, appelé "vent solaire", qui est diffusé par le Soleil à une vitesse d'approximativement 400 km/s. Ces vents solaires sont contrôlés par une couche de particules électriquement chargées appelée: "Ceinture de Radiation Van Allen". Cette ceinture se forme sous l'effet du champ magnétique terrestre et elle empêche les vents solaires de créer des dommages sur Terre. Cette couche de particules n'est possible que grâce aux caractéristiques spécifiques du noyau de la Terre. En effet, le noyau contient des métaux magnétiques tels que le fer et le nickel. La caractéristique la plus importante de ce noyau est qu'il se compose de deux structures distinctes: le noyau intérieur est solide alors que le noyau externe est liquide. Les deux couches du noyau se déplacent constamment l'une autour de l'autre. C'est de ce mouvement que naît l'effet magnétique contenu dans les métaux et qui permet la formation d'un champ magnétique. La ceinture de Van Allen n'est alors qu'une extension de ce champ magnétique qui atteint les couches extérieures de l'atmosphère. Ce champ magnétique protège la Terre contre tout danger provenant de l'espace. Ainsi les vents solaires ne peuvent pas passer à travers la ceinture de Van Allen qui se situe à quelques 65.000 km. de la Terre. Lorsque, sous forme de particules électriquement chargées, ils pénètrent ce champ magnétique, ils se décomposent instantanément et coulent autour de la ceinture.

Comme la ceinture de Van Allen, l'atmosphère de la Terre protège cette dernière contre les effets destructifs de l'espace. Nous avons déjà mentionné que l'atmosphère protège la Terre contre les météores. Ce n'est cependant pas son unique caractéristique. Soulignons aussi la température de -273°C de l'espace extra-atmosphérique, appelée "le zéro absolu", qui aurait un effet dévastateur sur les populations si l'atmosphère n'augmentait pas en permanence les températures de la Terre.

Ce qui est plus intéressant est que l'atmosphère laisse passer seulement les rayons inoffensifs, les ondes radio et la lumière visible, qui sont tous des caractéristiques essentielles pour la vie. Les rayons ultraviolets, qui ne pénètrent que partiellement à travers l'atmosphère, sont très importants pour la photosynthèse des plantes et pour la survie de tous les êtres vivants. Cette radiation, très fortement émise par le Soleil vers la Terre, est filtrée à l'aide de la couche d'ozone de l'atmosphère et seule la partie nécessaire à notre survie l'atteint. Les rayons du soleil sont donc une des conditions indispensables à la vie.

Brièvement, il existe donc un excellent système qui entoure la Terre et la protège contre des dangers externes. Dans le Coran, cette protection que détient la Terre est indiquée dans le verset suivant:

"Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. Et cependant ils se détournent de ses signes." (Sourate 21, "les prophètes", v. 32)

Il n'existe aucun doute qu'il était impossible, au 7ème siècle, de connaître les qualités protectrices de l'atmosphère ou l'existence de la ceinture de Van Allen. Cependant, l'expression "un toit protégé" désigne parfaitement les agents protecteurs de la Terre qui n'ont pas été découverts avant les temps modernes. Ainsi, lorsque que le verset ci-dessus définit les cieux comme étant "un toit protégé", il prouve sans aucun doute que le Coran a été révélé par un Créateur qui a la connaissance absolue.

LA RELATIVITÉ DU TEMPS

La relativité du temps est une réalité scientifique qui a été prouvée au début du 20ème siècle. Cependant, jusqu'à ce qu'Einstein ait avancé sa "théorie de la relativité", personne n'avait jamais pensé que le temps pouvait être relatif et contingent en vitesse et en masse.

"C'est Lui qui vous a soumis la terre: parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu'Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection."(Sourate 67, "la royauté", v. 15)

À une exception près cependant: le Coran. Il a en effet rapporté des informations sur la relativité du temps! Les trois versets qui y sont associés sont les suivants:

"Et ils te demandent de hâter (l'arrivée) du châtiment. Jamais Dieu ne manquera à Sa promesse. Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez." (Sourate 22, "le pèlerinage", v. 47)

"Du ciel, Il administre toute affaire sur terre et la fait ensuite monter vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul. (Sourate 32, "la prosternation", v. 5)

Les anges ainsi que le Roûh (l'Esprit c'est-à-dire Djibrîl) montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans." (Sourate 70, "les voies ascensionnelles", v. 4)

Cette référence du Coran à la relativité du temps a été révélée en 610 et elle constitue une autre preuve qu'il s'agit de toute évidence d'un livre divin.

LA RONDEUR DE LA TERRE

L'arabe, la langue du Coran, est fort riche et développé. Son vocabulaire est très vaste et les mots peuvent avoir plusieurs significations. Pour cette raison, certains des verbes arabes ne peuvent être traduits dans d'autres langues que par des mots simples aux sens limités. Par exemple, le verbe "hashiya" signifie "craindre avec étonnement" (d'autres mots sont utilisés pour d'autres types de craintes) ou bien le mot "karia" est utilisé pour définir soit "une adversité qui frappe" soit "le jour de la résurrection".

Un autre de ces verbes est "tekvir". En français, ce verbe signifie "faire qu'une chose s'enroule autour d'une autre, puis la plier comme un vêtement rangé". Soulignons que dans les dictionnaires arabes ce mot est utilisé pour définir une action d'enrouler une chose autour d'une autre, à la manière dont on se coiffe d'un turban. Lisons maintenant le verset où le verbe "tekvir" est utilisé:

"Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit." (Sourate 39, "les groupes homogènes", v. 5)

L'information apportée dans le verset ci-dessus et qui mentionne le fait que le jour et la nuit s'enveloppent mutuellement, inclut des informations précises sur la forme du monde. Car cette situation ne peut être vraie que si la Terre est ronde. Ceci nous montre que dans le Coran, la rondeur de la Terre a été mentionnée.

L'astronomie en ce temps-là, décrivait pourtant la Terre différemment. À cette époque, on pensait que le monde était plat et par conséquent, tous les calculs et toutes les explications scientifiques étaient basées sur cette croyance. Mais le Coran qui est la parole de Dieu qui contient de toute évidence les mots les plus adaptés pour décrire l'Univers est venu corriger ces erreurs.

LA FONCTION DES MONTAGNES

Selon les découvertes géologiques, les montagnes se sont formées suite aux mouvements et aux collisions de plaques énormes qui constituent la croûte de la Terre. Ces plaques sont si grandes qu'elles portent l'ensemble des continents. Quand deux plaques se heurtent, l'un des continents glisse habituellement sous un autre et les débris qui se trouvent entre eux s'élèvent. Les grandes courbes qui se trouvent dans les débris comprimés forment ainsi les montagnes, puisqu'elles sont plus élevées que leurs environnements. Cependant, cette saillie qui définit les montagnes continuent sous terre aussi bien que sur terre. Cela signifie donc que ces montagnes ont une partie qui se prolonge vers le bas aussi grande que celle qui est visible. Ces prolongements vers le bas empêchent la croûte de la Terre de glisser sur la couche de magma ou entre ses propres couches.

Ainsi que le clarifie cette explication, l'une des caractéristiques la plus étonnante des montagnes est la formation aux points de conjonction des plaques terrestres qui sont fortement pressées ensemble quand elles se rapprochent, et les maintiennent. Nous pouvons ainsi comparer les montagnes aux clous qui tiennent deux planches de bois.

En outre, la pression que les montagnes exercent sur la croûte terrestre, due à leurs énormes masses, empêche que les mouvements de magma, qui se trouvent dans le noyau de la Terre, ne l'atteignent et ne détruisent la croûte terrestre. La couche centrale de la Terre, appelée le noyau, est une zone composée de substances devenues liquides après avoir été en contact avec des températures s'élevant à plusieurs milliers de degrés. Les mouvements qui s'opèrent dans le noyau provoquent la séparation de régions qui se forment entre les plaques constituant la Terre. Les montagnes qui se forment alors dans ces régions obstruent des mouvements ascendants et protègent le monde contre des tremblements de terre violents.

Il est très intéressant de noter que ces faits techniques découverts par la géologie moderne, ont été indiqués dans le Coran il y a de cela des siècles. Dans un verset décrivant les montagnes, nous pouvons lire:

"Il a créé les cieux sans piliers que vous puissiez voir; et Il a enfoncé des montagnes fermes dans la terre pour l'empêcher de basculer avec vous; et Il y a propagé des animaux de toute espèce." (Sourate 31, "Lokman", v. 10)

Grâce à ce verset, le Coran a réfuté une croyance superstitieuse qui était alors communément acceptée. Ayant une connaissance astronomique primitive comme beaucoup d'autres communautés de leur temps, les Arabes pensaient que les cieux s'élevaient au-dessus des montagnes. Il s'agissait là d'une croyance traditionnelle qui a été par la suite ajoutée à l'explication de l'Univers dans l'Ancien Testament. Cette croyance soutenait qu'il existait d'immenses montagnes aux deux extrémités d'un monde plat: on les appelait les "contreforts" des cieux. On les imaginait comme étant deux piliers qui soutenaient les cieux au-dessus de la terre. Le verset ci-dessus a réfuté cette allégation en affirmant que les cieux ne comportaient aucun "pilier". La véritable fonction géologique des montagnes qui consiste à empêcher les tremblements de terre a donc été révélée dans le Coran.

Un autre verset souligne le même point:

"Et Nous avons placé des montagnes fermes dans la yerre, afin qu'elle ne s'ébranle pas en les (entraînant). Et Nous y avons placé des défilés servant de chemins afin qu'ils se guident." (Sourate 21, "les prophètes", v. 31)

LA PLUIE

La pluie est l'un des facteurs les plus importants de la vie sur terre. Elle est un préalable à la présence de la vie sur terre. La pluie, bénéfique et indispensable à tout être vivant, est mentionnée dans divers versets du Coran avec des informations substantielles concernant sa formation, ses proportions et ses effets. L'impossibilité que de telles informations puissent avoir été connues au moment de la révélation du Coran nous prouve encore une fois qu'il représente la parole de Dieu. Examinons maintenant cette information.

La quantité de pluie

Dans le onzième verset de la sourate "l'ornement", la pluie est définie comme étant de l'eau qui est envoyée vers le bas suivant une mesure:

"Celui qui a fait descendre l'eau du ciel avec mesure et avec laquelle Nous ranimons une cité morte (aride). Ainsi vous serez ressuscités." (Sourate 43, "l'ornement", v. 11)

Cette "mesure" mentionnée dans ce verset fait appel à certaines caractéristiques de la pluie. Tout d'abord, la quantité de pluie qui tombe sur terre est toujours identique. On estime qu'en une seconde, 16 millions de tonnes d'eau s'évaporent de la terre. Ce nombre est exactement égal à la quantité d'eau qui tombe sur terre en une seconde. Conclusion: l'eau circule sans interruption en un cycle équilibré selon une "mesure".

Une autre règle précisée concernant la pluie est sa vitesse de chute. L'altitude minimum des nuages de pluie est de 1200 mètres. Une fois lâché de cette hauteur, un objet d'une taille et d'un poids identiques à une goutte de pluie, accélère sans cesse et tombe sur terre à une vitesse de 558 km/h.

Il est clair que n'importe quel objet qui frapperait la terre à cette vitesse serait gravement endommagé. Si la pluie tombait d'une autre manière, toutes les terres moissonnées seraient détruites, les zones résidentielles, les maisons et les voitures seraient endommagées, les gens ne pourraient plus marcher dans les rues sans prendre de précautions supplémentaires. De plus, ces calculs n'ont été faits que pour des nuages situés à 1200 mètres d'altitude, alors qu'il existe également des nuages de pluie qui s'élèvent à une altitude de 10.000 mètres.

Une goutte de pluie tombant d'une telle hauteur devrait atteindre une vitesse destructrice. Mais le scénario écrit pour la pluie a décidé de la mettre en scène d'une autre façon. Quelle que soit leur hauteur de départ, la vitesse moyenne des gouttes de pluie n'est que de 8 à 10 km/h quand elles atteignent la terre, et ceci grâce à la forme spéciale qu'elles prennent. Cette forme spéciale augmente l'effet de frottement contenu dans l'atmosphère et empêche que les gouttes de pluie ne dépassent une certaine vitesse "limite". (De nos jours, les parachutes sont conçus en utilisant cette technique.)

Ce n'est pas tout au sujet des "règles" de la pluie. Par exemple, soulignons qu'au sein des couches atmosphériques où se forme la pluie, la température peut baisser jusqu'à -40°C. En dépit de ceci, les gouttes de pluie ne se transforment jamais en particules de glace. (Ce qui impliquerait certainement une menace mortelle pour les créatures vivant sur terre.) La raison est que l'eau de l'atmosphère est de l'eau pure. L'eau pure ne gèle pas, même à des températures très basses.

La formation de la pluie

Pendant longtemps, la formation de la pluie constituait un grand mystère pour les hommes. Ce n'est seulement qu'après l'invention de radars météorologiques qu'il a été possible de comprendre le mécanisme de la formation de la pluie. Celle-ci se déroule en trois étapes: d'abord, "la matière première" de la pluie monte vers le ciel; puis, des nuages se forment et finalement, les gouttes de pluie apparaissent. Ces étapes sont clairement définies dans le Coran depuis des siècles;

"Dieu, c'est Lui qui envoie les vents qui soulèvent des nuages, puis Il les étend dans le ciel comme Il veut; et Il les met en morceaux. Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs. Puis, lorsqu'Il atteint avec elle qui Il veut parmi Ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent." (Sourate 30, "les Gréco-Romains", v. 48)

Jetons maintenant un coup d'œil aux trois étapes mentionnées dans ce verset:

La première étape: "Dieu, c'est Lui qui envoie les vents..."

Les innombrables bulles d'air formées par l'écume des océans éclatent et causent l'éjection de particules d'eau vers le ciel. Ces particules, qui sont riches en sel, sont alors emportées par les vents et se déplacent en direction de l'atmosphère. Ces particules, qu'on nomme aérosols, forment alors des nuages sous forme de gouttelettes infimes en rassemblant autour d'elles-mêmes toute la vapeur d'eau émanant des mers, par un mécanisme appelé "piège à eau".

La deuxième étape: "qui soulèvent des nuages; puis Il les étend dans le ciel comme Il veut; et Il les met en morceaux."

Les nuages sont donc formés à partir de vapeur d'eau qui se condense autour de ces cristaux de sel ou autour des particules de poussière qui se trouvent dans le ciel. Puisque les gouttes d'eau qui se trouvent à l'intérieur de ces derniers sont très petites (elles ont un diamètre compris entre 0,01 et 0,02 millimètres), les nuages sont suspendus dans l'air et s'étendent dans le ciel. C'est ainsi que le ciel est couvert de nuages.


"C'est Lui qui, du ciel, a fait descendre de l'eau qui vous sert de boisson et grâce à laquelle poussent des plantes dont vous nourrissez vos troupeaux. D'elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent." (Sourate 16, "les abeilles", v. 10-11)

La troisième étape: "Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs."

Dans cette étape, les particules d'eau qui entourent les cristaux de sel et les particules de poussière prennent petit à petit du volume. C'est ainsi que les gouttes se forment et, devenant plus lourdes que l'air, se détachent des nuages et commencent à tomber sur terre sous forme de pluie. Chaque étape de la formation de la pluie est annoncée dans les versets du Coran. En outre, ces étapes sont expliquées dans l'ordre où elles ont réellement lieu… Comme beaucoup d'autres phénomènes naturels, c'est encore le Coran qui en fournit la description la plus judicieuse sans compter le fait qu'elle a été faite il y a des siècles à un moment où il n'y avait pas la moindre avancée de la science humaine.

La pluie ou comment donner vie à une terre morte

Dans le Coran, plusieurs versets attirent notre attention sur une fonction particulière de la pluie: Dieu "fait revivre par elle une contrée morte". On rencontre ce même sens dans le verset suivant:

"Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante, pour faire revivre par elle une contrée morte, et donner à boire aux multiples bestiaux et hommes que Nous avons créés." (Sourate 25, "la différenciation absolue", v. 48-49)

En plus de sa capacité à pourvoir la terre en eau, ce qui est indispensable aux êtres vivants, la pluie a également un effet fertilisant. Les gouttes de pluie, qui atteignent les nuages après s'être évaporées des mers, contiennent certaines substances "qui donneront vie" à une terre morte. Ces gouttes "qui donneront vie" à une terre morte sont appelées "gouttes de tension de surface". Elles se forment au niveau supérieur de la surface d'une mer, qui est à son tour appelée "couche micro" par les biologistes. À l'intérieur de cette couche, qui est plus mince qu'un dixième de millimètre, il y a plusieurs résidus organiques dus à la pollution des algues et des zooplanctons microscopiques. Certains de ces résidus emmagasinent quelques éléments rares qui se trouvent dans l'eau de mer tel que le phosphore, le magnésium, le potassium ainsi que certains métaux lourds comme le cuivre, le zinc, le cobalt et le plomb. Ces gouttes chargées d'engrais sont alors soulevées jusqu'au ciel par les vents et, après un moment, retombent sur terre en même temps que les gouttes de pluie. Ce qui permet aux graines et aux plantes terrestres de trouver à leur tour divers sels et éléments minéraux nécessaires à leur croissance... Nous pouvons lire à ce sujet dans le Coran:

"Et Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie, avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins et le grain qu'on moissonne." (Sourate 50, "Qâf", v. 9)

Ces sels qui tombent en même temps que la pluie sont représentatifs de certains engrais (calcium, magnésium, potassium etc.) utilisés pour augmenter la fertilité. Les métaux lourds trouvés dans ces types d'aérosols sont également des éléments qui augmentent la fertilité du sol et assurent un meilleur développement des plantes. Les forêts se développent et s'alimentent pareillement à l'aide de ces aérosols d'origine marine. Ce sont 150 millions de tonnes d'engrais qui tombent sur la surface totale de la terre chaque année. À défaut d'une telle fertilisation naturelle, il n'existerait que peu de végétation sur terre et l'équilibre écologique serait endommagé. Ce qui est plus intéressant est que cette vérité, découverte par la science moderne, a été annoncée par Dieu dans le Coran il y a de cela plusieurs siècles.

LES VENTS FÉCONDANTS

Dans le Coran, les vents sont qualifiés de "vents fécondants".

"Et Nous envoyons les vents fécondants (pour charger lourdement les nuages de pluie); et Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n'êtes pas en mesure de conserver." (Sourate 15, "al-Hijr", v. 22)

En arabe, le mot "fécondant" signifie "fécondation des plantes et des nuages". La science moderne a prouvé en effet que les vents avaient deux fonctions. Les vents, tels qu'ils ont été mentionnés auparavant, fécondent les nuages en apportant les cristaux nécessaires à la formation des gouttes de pluie et ils fécondent également les plantes.

Les plantes rejettent dans l'air des graines de pollen qui comportent des cellules contenant des spermatozoïdes. La plupart des plantes ont été idéalement créées pour récupérer le pollen que le vent transporte. Les pommes de pin, certaines fleurs qui pendent et quelques autres plantes comportent des canaux qui sont sensibles aux courants d'air, et qui par la suite propagent ces graines vers d'autres plantes de la même espèce. Les graines de pollen contenant les spermatozoïdes atteignent les organes reproducteurs grâce à ces canaux. Le pollen atteignant l'ovule fertilise l'œuf, ce qui a le pouvoir de transformer les ovules en graines.

LE CARACTÈRE UNIQUE DE L'EMPREINTE DIGITALE

L'empreinte digitale, qui est la configuration visible que la peau prend sur le bout du doigt, est absolument unique. Chaque personne vivant sur terre a des empreintes digitales uniques. Tous les hommes qui ont vécu jusqu'à aujourd'hui ont toujours eu des empreintes digitales différentes. De plus, ces empreintes restent intactes durant toute la vie à moins qu'un accident ne survienne à la personne à qui elles appartiennent.

C'est pourquoi l'empreinte digitale est reconnue comme étant une sorte de "carte d'identité" très importante et elle est largement utilisée dans ce sens sur terre.
Parmak izi

Les empreintes digitales de chaque individu ayant vécu sur terre sont toutes uniques.

Il y a de cela deux siècles, la fonction de l'empreinte digitale n'était pas si importante, car ce n'est qu'à la fin du 19ème siècle que l'on a découvert que toutes les empreintes digitales étaient distinctes les unes des autres. En 1880, Henry Faulds, un scientifique anglais, a souligné, dans un article édité dans Nature, que les empreintes digitales des gens ne subissaient aucun changement durant toute leur vie. Ainsi, des suspects pouvaient être reconnus coupables grâce aux empreintes digitales qu'ils laissaient sur des surfaces telles que le verre.32 En 1884, un meurtre a été pour la première fois résolu grâce au moyen d'identification que les empreintes digitales avaient fourni aux enquêteurs. Depuis, les empreintes digitales sont devenues une méthode importante d'identification. Cependant, avant le 19ème siècle, il est clair que personne n'avait jamais pensé au fait que la forme onduleuse du bout du doigt ait eu une quelconque signification.

Au 7ème siècle déjà, le Coran a précisé que les bouts des doigts des êtres humains comportaient une caractéristique importante:

"L'homme (le mécréant), pense-t-il que Nous ne réunirons jamais ses os? Mais si! Nous sommes capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts." (Sourate 75, "la résurrection", v. 3-4)

LA NAISSANCE DE L'HOMME

Divers points sont traités dans le Coran pour inviter les gens à croire. Parfois ce sont les cieux, parfois les animaux et parfois les plantes qui sont mis en évidence pour confirmer à l'homme l'existence de Dieu. Plusieurs versets attirent aussi l'attention des gens sur leur propre création. Ces versets rappellent à l'homme comment il est venu au monde, quelles étapes il a traversé et quelle est son essence:

"C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection)? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez (le sperme): est-ce vous qui le créez ou (en) sommes-Nous le Créateur?" (Sourate 56, "l'événement attendu", v. 57-59)

Spermatozoïdes entourant un ovule

La création de l'homme et son aspect miraculeux sont également soulignés dans beaucoup d'autres versets. Quelques-unes de ces données sont si détaillées qu'il apparaît totalement impossible qu'une personne vivant au 7ème siècle ait pu les connaître. Étudions certaines d'entre elles:

1. L'homme n'est pas créé à partir de la semence complète, mais seulement à partir d'une partie infime de celle-ci (spermatozoïdes).

2. Le mâle détermine le sexe du bébé.

3. L'embryon humain s'accroche à l'utérus de la mère comme une sangsue.

4. L'humain se développe dans trois régions obscures de l'utérus.
"Ont-ils été créés à partir de rien ou sont-ils les créateurs? Ont-ils créé les cieux et la terre? Mais ils n'ont plutôt aucune conviction." (Sourate 52, "le Mont Tor", v. 35-36)

Les gens vivant à l'époque où le Coran a été révélé se doutaient probablement que la substance élémentaire de la naissance était liée à la semence que le mâle émettait lors d'une relation sexuelle. De plus, la naissance d'un bébé après une période de grossesse de neuf mois était évidemment un évènement observable ne nécessitant guère d'autres recherches. C'est pourquoi, il est clair que les données avancées ci-dessus dépassaient le niveau de connaissances que les gens détenaient à cette époque. Celles-ci n'ont d'ailleurs pu être vérifiées que grâce au développement de la science au 20ème siècle.

Examinons-les maintenant une par une.

Une goutte de semence

Lors d'une relation sexuelle, 250 millions de spermatozoïdes sont émis en même temps par le mâle. Les permatozoïdes entreprennent alors un voyage ardu de cinq minutes au sein du corps de la femme jusqu'à ce qu'ils atteignent l'ovule. Seulement mille de ces 250 millions de spermes réussiront à l'atteindre. L'ovule, qui a la moitié de la taille d'un grain de sel, ne laisse rentrer à l'intérieur d'elle qu'un seul de ces spermatozoïdes. En d'autres termes, l'essence de l'homme n'est pas le résultat d'une semence complète mais seulement d'une petite partie de celle-ci. Ceci est expliqué dans le Coran:

"L'homme pense-t-il qu'on le laissera sans obligation à observer (et qu'il ne sera pas puni pour ses mauvais actes)? N'était-il pas une goutte de sperme éjaculé?" (Sourate 75, "la résurrection", v. 36-37)

Comme nous l'avons vu, le Coran nous informe que l'homme n'est pas créé à partir d'une semence complète mais seulement d'une petite partie de celle-ci. L'insistance particulière de cette révélation à annoncer un fait qui n'a été découvert que par la science moderne est une preuve que son origine est divine.

Le mélange dans la semence

"Ô homme! Qu'est-ce qui t'a trompé au sujet de ton Seigneur, le Noble, qui t'a créé, puis modelé et constitué harmonieusement? Il t'a façonné dans la forme qu'Il a voulue." (Sourate 82, "la fissuration", v. 6-8)

Le liquide appelé semence ne comporte pas que des spermatozoïdes. Il est composé d'un mélange de différents fluides. Ces derniers ont différentes fonctions telles que: contenir le sucre nécessaire pour fournir l'énergie aux spermatozoïdes, neutraliser les acides à l'entrée de l'utérus et créer l'environnement propice à un meilleur déplacement des spermatozoïdes.

Il est assez intéressant de noter que lorsque la semence est mentionnée dans le Coran, elle est qualifiée de fluide-mêlé:

"En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve. (C'est pourquoi) Nous l'avons fait entendant et voyant." (Sourate 76, "l'Homme", v. 2)

Dans un autre verset, le spermatozoïde est défini comme étant un mélange et Dieu souligne dans le Coran que l'homme se trouve à l'"origine" de ce mélange:

"Qui a bien fait tout ce qu'll a créé. Et Il a commencé la création de l'homme à partir de l'argile, puis Il tira sa descendance d'une goutte d'eau vile (le sperme)." (Sourate 32, "la prosternation", v. 7-8)

Le mot arabe "sulala", traduit par "goutte" signifie "partie essentielle ou supérieure de quelque chose". Quelle que soit son implication, il signifie "partie d'un tout". Ceci prouve que le Coran est l'expression d'une volonté qui connaît la création de l'homme jusque dans ses moindres détails. Cette volonté n'est autre que le Créateur de l'homme.

La détermination du sexe d'un bébé

Jusqu'à une date assez récente, on pensait que le sexe d'un bébé était déterminé à la fois par les gènes du mâle et ceux de la femelle. Les disciplines qui se sont développées au 20ème siècle, telles que la génétique et la microbiologie ont prouvé que la femelle n'avait aucun rôle dans le processus.

Deux parmi les 46 chromosomes qui déterminent la structure d'un être humain sont appelés "chromosomes sexuels". Ces chromosomes sont schématisés par les lettres "XY" chez le mâle et par les lettres "XX" chez les femelles, tout simplement parce que leurs formes ressemblent à ces lettres. Le chromosome Y est celui qui ne porte que des gènes masculins.

La formation d'un bébé commence par l'union de deux chromosomes: l'un appartenant au père et l'autre à la mère. Puisqu'une femelle ne détient que des chromosomes X, ses cellules reproductrices (ovules) ne contiendront que ceux-ci. Les mâles, quant à eux détiennent des chromosomes X et Y; la moitié de leurs cellules reproductrices (spermatozoïdes) sera X et l'autre moitié sera Y. Ainsi, si un ovule s'unit avec un sperme contenant un chromosome X, la progéniture sera femelle; si elle s'unit avec un sperme contenant un chromosome Y, la progéniture sera mâle.

En d'autres termes, le sexe d'un bébé est déterminé par le chromosome masculin (X ou Y) qui s'unira avec le chromosome de la femelle.

Rien de cela n'était connu jusqu'à la découverte de la génétique au 20ème siècle. En effet, dans de nombreuses cultures, on croyait que le sexe d'un bébé était déterminé par l'état (santé, etc.) du corps de la mère. C'est pour cette raison que les femmes étaient blâmées lorsqu'elles donnaient naissance à des filles. (Cette croyance primitive est d'ailleurs toujours en vigueur.)

Treize siècles avant que les gènes n'aient été découverts, le Coran nous a donné l'information qui contredisait cette pensée. Dans un des versets, nous pouvons lire que le fait d'être mâle ou femelle dépend d'une seule goutte de semence: ceci signifie que l'origine du sexe ne dépend pas de la femme mais de l'homme...

"C'est Lui qui crée les deux éléments de couple, le mâle et la femelle, d'une goutte de sperme quand elle est éjaculée." (Sourate 53, "l'étoile", v. 45-46)

L'adhérence s'accrochant à l'utérus

Quand le spermatozoïde mâle s'unit avec l'ovule de la femelle comme nous le voyons ci-dessus, l'essence du bébé à naître est déjà formée. Cette cellule unique, connue chez les biologistes, sous le nom de "zygote" commence immédiatement à se reproduire en se divisant et devient par la suite un "morceau de chair".
zigotUn zygote en forme de morceau de chair, est accroché à l'utérus.

Le zygote ne passe cependant pas sa période de développement dans le vide. Il s'accroche à l'utérus tout comme des racines fermement fixées à la terre par leurs vrilles. Par ce lien, le zygote obtient du corps de la mère les substances essentielles à son développement.

Un tel détail ne pouvait bien sûr pas être connu sans connaissance approfondie de la médecine. Il est évident que personne ne possédait un tel savoir il y a de cela 14 siècles. Cependant, dans le Coran, Dieu décrit continuellement le zygote se développant dans l'utérus de la mère comme étant une "adhérence de sang":

"Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé (toute chose), qui a créé l'homme d'une adhérence. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble." (Sourate 96, "l'adhérence", v . 1-3)

"L'homme pense-t-il qu'on le laissera sans obligation à observer (et qu'il ne sera pas puni pour ses mauvais actes)? N'était-il pas une goutte de sperme éjaculé ensuite une adhérence; puis (Dieu) l'a créé et formé harmonieusement; puis en a fait alors les deux éléments de couple; le mâle et la femelle?" (Sourate 75, "la résurrection", v. 36-39)

Le mot arabe "adhérence" décrit "une chose qui s'accroche". Le mot est généralement employé pour décrire l'action des sangsues s'accrochant à un corps pour sucer son sang. C'est évidemment le meilleur mot possible pour décrire l'action du zygote s'accrochant à la paroi de l'utérus et absorbant sa subsistance.

Le Coran a encore davantage à révéler au sujet du zygote.

Après s'être parfaitement accroché à l'utérus, le zygote commence à se développer. L'utérus de la mère est cependant rempli d'un fluide appelé "liquide amniotique" qui à son tour entoure le zygote. La fonction la plus importante de ce "liquide amniotique", dans lequel le bébé se développera, est de protéger le bébé contre des coups venant de l'extérieur. Dans le Coran, ce fait est indiqué comme suit:

"Ne vous avons-Nous pas créés d'une eau vile que Nous avons placée dans un reposoir sûr." (Sourate 77, "les déchaînés", v . 20-21)

Toute cette information fournie par le Coran au sujet de la formation de l'homme, démontre que ce livre nous est parvenu par une source qui connaissait cette formation jusque dans ses moindres détails.

Ceci atteste une fois de plus que le Coran est la parole de Dieu. Il serait absolument déraisonnable de prétendre que l'information rapportée par le Coran au sujet de la naissance est le résultat d'une pure coïncidence: il existe trop de détails contenus dans le Coran pour que la vérité décrite en tout point soit le résultat du hasard.

Chacune des descriptions du Coran est vraie tout simplement parce que ses versets sont la parole de Dieu. Puisque c'est Dieu qui a créé et a formé l'homme dans l'utérus de la mère, c'est à Lui seul qu'appartiennent les mots qui décrivent le mieux ce processus. Dieu qui nous a tous créés de manière semblable, décrit le commencement de nos vies dans un autre verset:

"Nous avons certes créé l'homme (Adam) d'un extrait d'argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon, puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une toute autre création. Gloire à Dieu, le Meilleur des créateurs!" (Sourate 23, "les croyants", v. 12-14)

Repost 0
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:04

 

Histoire du dogme Trinitaire

Les Trinitaires et le Trinitarianisme n'ont pas vu le jour avant 381.Les empreurs romains :Constantin II et Constantinus étaient aussi des Unitaires nommés "Ariens" ou "Eusébiens" par ces Trinitaires postérieurs

La formulation du dogme trinitaire fut précisée et définie longtemps aprés et plus exactement 3 siecles aprés jesus christ . Cela nécessitera l'utilisation d'un nouveau vocabulaire emprunté à la philosophie, qui ne pourra laisser la place à des divergences d'interprétation. L'église fut obligée de chercher une formulation logique de cette foi trinitaire pour cela ils se sont mis d'accord sur ce qu'on apelle le crédo , ou la profession de foi .

Vu que la trinité est fortement incohérente avec la logique humaine et les enseignements du christ , Les hérésies furent des tentatives de ramener cette foi trinitaire à quelque chose de plus simple à comprendre, de moins exigeant pour la foi. Et cela exige des professions de foi plus précises pour répondre aux questions qu'elles ne manquent de poser.

Le premier credo peut-être se trouve dans la première épître aux corinthiens (8,6 et 15, 3-5) qui date d'environ 60 (voir aussi Ephésiens 4, 4-6). D'autres credo se retrouveront dans différents recueils liturgiques ou sont évoqués par les Pères de l'Eglise,



la première grande formulation de la foi trinitaire a été faite au concile de Nicée (325) sous l'impulsion de l'empereur Constantin, récemment converti (324).

Le concile de Nicée.

Après la conversion de Constantin, la paix régna sur les chrétiens, bien avant cela l'entrée de plusieurs païens dans le christianisme avait amené des doctrines et des philosophies empruntées aux romains et à la philosophie .les querelles dogmatiques avaient commencé bien avant cela mais ce n'est que lors du règne de Constantin que l'on vit un dogme le rapporter par rapport à un autre ,et ce par la force du pouvoir de l'empire romain.

Arius, prêtre d'Alexandrie ( mort en 386) niait que le Christ, deuxième personne de la trinité soit égal au Père : pour lui, il a été créé par le Père et même l'incarnation est la production d'un être nommé Verbe différent du Fils.

La controverse s'envenime rapidement dans les églises orientales, et Constantin mit son autorité au service de l'Eglise il a donc convoqué un concile réunissant tous les évêques, c'est le premier concile oecuménique de l'histoire. On y affirme la "consubstantialité" du Fils et du Père et on y condamne les erreurs d'Arius (condamnation confirmée au concile de Constantinople).

"Nous croyons en un Dieu, Père tout puissant, créateur de toutes choses visibles et invisibles ;
et en un seul Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, unique engendré du Père, c'est à dire de la substance du Père , Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu, engendré, non créé, consubstantiel (de même nature) au Père , par qui tout a été fait..."

L'arianisme n'a pas fini de séduire puisque ceux qui ont suivi l'actualité avec le 1500ème anniversaire du baptême de Clovis se souviendront que ce dernier a du lui aussi choisir entre l'arianisme et le" catholicisme". En orient, en tous cas, l'arianisme a bien failli l'emporter après le concile de Nicée. On se trouvera à bien des lieux avec deux hierarchies chrétiennes parallèles l'une "catholique", l'autre arienne.

Et le saint esprit?

Cette période aura été une intense période de lutte entre les trinitaires et le reste des chrétiens qui luttainet contre cette doctrine , sur la nature du Fils, mais aussi sur le Saint-Esprit dont on soutiendra à son tour qu'il n'est qu'une créature (hérésie pneumatomaque). L'aboutissement en sera le concile de Constantinople (381) qui précisera l'article sur le Saint Esprit, fort bref dans le credo de Nicée :

"...Et en l'Esprit Saint, le Seigneur, qui vivifie, qui procède du Père, qui avec le Père et le Fils reçoit même adoration et même gloire, qui a parlé par les prophètes..."

Le concile de Constantinople de 381 ne sera que le premier du nom, et en 553, au 2 ème concile de
Constantinople, un certain nombre de vérités concernant le Christ seront réaffirmées :

"Si quelqu'un ne confesse pas deux naissances du Fils de Dieu, l'une avant les siècles, du Père, intemporelle et incorporelle, l'autre, aux derniers jours, de celui même qui, descendu du Ciel, s'est incarné dans Marie sainte et glorieuse, mère de Dieu toujours vierge, et qui est né d'elle, qu'il soit anathème."

La maternité divine de Marie a été affirmée au concile d' Ephèse en réponse à l'hérésie nestorienne qui affirmait qu'il n'y avait pas union en Jésus-Christ des deux natures humaines et divines. Cette affirmation de la maternité divine "est pour l'Eglise comme un sceau authentifiant le dogme de l'incarnation selon lequel le Verbe assume véritablement dans l'unité de sa personne la nature humaine sans l'abolir." (Jean Paul II dans Redemptoris Mater).

Il y a encore des églises nestoriennes au moyen-orient et en Inde.


Dieu dit dans le coran:

171. Ô gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Dieu et en Ses messagers. Et ne dites pas «Trois». Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur .
172. Jamais le Messie ne trouve indigne d'être un serviteur d'Allah, ni les Anges rapprochés [de Lui]. Et ceux qui trouvent indigne de L'adorer et s'enflent d'orgueil... Il les rassemblera tous vers Lui. Sourat les femmes


Repost 0
Published by sabih - dans christianisme
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 05:59

 

 

شرح حديث من سنّ في الإسلام

 

 

 

 

 

 

 

 

سماحة الشيخ عبدالعزيز بن باز

 

 

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

 

س1: (من سن سنة حسنة فله أجرها وأجر من عمل بها إلى يوم القيامة) ، هل هذا حديث ؟ وهل إذا كان حديثاً فهل الرسول صلى الله عليه وسلم ترك شيئاً لأحد حتى يسن به سنة في الإسلام ؟ نرجو أن توضحوا لنا هذا المقام بالتفصيل ؟

 

هذا الحديث صحيح ، وهو يدل على شرعية إحياء السنن والدعوة إليها والتحذير من البدع والشرور ، لأنه صلى الله عليه وسلم يقول : ( من سن في الإسلام سنة حسنة كان له أجرها وأجر من عمل بها من بعده لا ينقص ذلك من أجورهم شيئاً ومن سن في الإسلام سنة سيئة كان عليه وزرها ووزر من عمل بها من بعده لا ينقص من أوزارهم شيئاً) خرجه مسلم في صحيحه .

ومثل هذا الحديث ما رواه أبو هريرة رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال : ( من دعا إلى هدى كان له من الأجر من أجور من تبعه لا ينقص من أجورهم شيئاً ومن دعا إلى ضلالة كان عليه من الإثم مثل آثام من تبعه لا ينقص ذلك من آثامهم شيئاً) وهكذا حديث أبي مسعود الأنصاري رضي الله عنه يقول النبي صلى الله عليه وسلم : ( من دل على خير فله مثل أجر فاعله) خرجهما مسلم في صحيحه .

ومعنى (سن في الإسلام) أحيا سنة وأظهرها وأبرزها مما قد يخفى على الناس فيدعو إليها ويظهرها ويبينها ، فيكون له من الأجر مثل أجور أتباعه فيها وليس معناها الابتداع في الدين ، لأن الرسول صلى الله عليه وسلم نهى عن البدع وقال ( كل بدعة ضلالة) وكلامه صلى الله عليه وسلم يصدق بعضه بعضا ، ولا يناقض بعضه بعضا بإجماع أهل العلم ، فعلم بذلك أن المقصود من الحديث إحياء السنة وإظهارها ، مثال ذلك : أن يكون العالم في بلاد ما يكون عندهم تعليم للقرآن الكريم أو ما عندهم تعليم للسنة النبوية فيحي هذه السنة بأن يجلس للناس يعلمهم القرآن ويعلمهم السنة أو يأتي بمعلمين ، أو في بلاد يحلقون لحاهم أو يقصونها فيأمر هو بإعفاء اللحى وارخائها ، فيكون بذلك قد أحيا هذه السنة العظيمة في هذا البلد التي لم تعرفها ، ويكون له من الأجر مثل أجر من هداه الله بأسبابه ، وقد قال الرسول صلى الله عليه وسلم : ( قصوا الشوارب وأعفوا اللحى وخالفوا المشركين) متفق على صحته من حديث ابن عمر رضي الله عنهما والناس لما رأوا هذا العالم قد وفر لحيته ودعا إلى ذلك تابعون ، فأحياء بهم السنة ، وهي سنـة واجبـة لا يجوز تركها ، عملاً بالحديث المذكور وما جاء في معناه ، فيكون لـه مثـل أجورهم ، وقد يكون في بلاد يجهلون صلاة الجمعة ولا يصلونها فيعلمهم ويصلي بهم الجمعة فيكون له مثل أجورهم ، وهكذا لو كان في بلاد يجهلون الوتر فيعلمهم إياه ويتابعونه على ذلك ، أو ما أشبه ذلك من العبادات والأحكام المعلومة من الدين ، فيطرأ على بعض البلاد أو بعض القبائل جهلها ، فالذي يحييها بينهم وينشرها ويبينها يقال : سن في الإسلام سنة حسنة ، بمعنى أنه أظهر حكم الإسلام ، فيكون بذلك ممن سن في الإسلام سنة حسنة .

وليس المراد أن يبتدع في الدين ما لم يأذن به الله ، فالبدع كلها ضلالة لقول النبي صلى الله عليه وسلم في الحديث الصحيح : ( وأياكم ومحدثات الأمور فإن كل محدثة بدعة وكل بدعة ضلالة) ويقول صلى الله عليه وسلم في الحديث الصحيح أيضاً : ( من عمل عملاً ليس عليه أمرنا فهو رد) وفي اللفظ الآخر: ( من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد) متفق عليه.

ويقول في خطبة الجمعة عليه الصلاة والسلام : ( أما بعد فإن خير الحديث كتاب الله وخير الهدى هدى محمد صلى الله عليـه وسلم وشر الأمور محدثاتها وكل بدعة ضلالة) خرجه مسلم في صحيحه فالعبادة التي لــم يشرعها الله لا تجوز الدعوة إليها ، ولا يؤجر صاحبها ، بل يكون فعله لها ودعوتــه إليها من البدع ، وبذلك يكون الداعي إليها من الدعاة إلى الضلالة ، وقــد ذم الله من فعل ذلك بقوله سبحانه : ()َمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ شَرَعُوا لَهُمْ مِنَ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَنْ بِهِ اللَّهُ) ..... الآية) .

 

 

Repost 0
Published by sabih - dans islam
commenter cet article